Afrique subsaharienne

Sénégal : pas de trève des confiseurs sur le front de l’homophobie

Dans le contexte presque totalitaire de Touba au Sénégal, ville-sainte des Mourides, quadrillée par des dahiras islamiques et des milices religieuses, où la délation est encouragée ; une nouvelle arrestation d’un jeune homosexuel présumé est intervenue hier, en ce 28 Décembre 2020. Il s’agit de la trente-septième personne arrêtée au Sénégal depuis le mois de Septembre en raison de son orientation amoureuse présumée.

Safinatoul Amane est une police religieuse quasi-officielle à Touba, dont l’existence pousse les habitants jour après jour, à dénoncer chaque fois plus leurs voisins, afin de manifester ainsi leur vertu et d’échapper eux-mêmes à d’éventuelles arrestations arbitraires, souvent pour des motifs absolument véniels.

Dans des circonstances qui restent encore à déterminer, un jeune gay présumé d’une vingtaine d’année a été pris à partie par une foule haineuse et très agressive à Touba. Dans une vidéo, on peut même voir qu’il est bousculé et insulté par les habitants du quartier de Ndamatou, avant d’être amené au commissariat.

Selon certaines sources, d’autres personnes en lien avec ce jeune homme seraient activement recherchés par les autorités et la population de Touba. Sur place, les esprits continuent de s’échauffer, d’après nos renseignements.

Amer, Souleymane Diouf (pseudonyme), un des porte-paroles du Collectif Free s’exprime : « le collectif tient à souligner que le jeune tabassé délibérément par les résidents de Ndamatu à Touba, a juste été ciblé en raison de son identité de genre ».

Diouf ajoute, inquiet, « encore une fois, même en cette fin d’année 2020 et malgré les difficultés du quotidien qui éprouvent les sénégalais, les islamistes eux ne désarment pas sur le front de l’homophobie ».

Les medias et organisations souhaitant s’adresser au Collectif Free peuvent nous écrire à l’adresse suivante : senegalcollectiffree@gmail.com .

Articles connexes:

8 réflexions sur “Sénégal : pas de trève des confiseurs sur le front de l’homophobie

  1. Pingback: Sénégal : lutte sociale et conflit du travail autour du statut des médiateurs en santé | 76 Crimes en français

  2. Pingback: Sénégal : condamnation à 6 mois fermes pour un jeune gay présumé de Touba | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Sénégal : Barma GUEYE directeur exécutif de JAMRA, n’est pas le bienvenu en Europe | 76 Crimes en français

  4. Pingback: Sénégal : le responsable de l’ONG LGBTI Prudence + a de nouveau été agressé | 76 Crimes en français

  5. Pingback: Sénégal : « Nous demandons que tout soit mis en oeuvre pour que Facebook ne soit plus l’exutoire des LGBTphobies au Sénégal  | «76 Crimes en français

  6. Pingback: Sénégal : quand la toile sert à piéger les gays | 76 Crimes en français

  7. Pingback: Sénégal: Les homophobes paradent à Dakar | 76 Crimes en français

  8. Pingback: COMMUNIQUE DE PRESSE : APRES LA MARCHE DE LA HAINE, LE SENEGAL A NU. | 76 Crimes en français

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.