Afrique subsaharienne/Europe/Foi et religion

France: une demande d’interdiction de territoire pour un chef de milice sénégalais homophobe

Une association française LGBTI, ADHEOS, interpelle la France et les pays de l’Union Européenne, en vue d’interdire toute délivrance de visa au chef de la police religieuse mouride de Touba, qui a fait procéder à l’arrestation et à la détention arbitraire de 10 homosexuels présumés, le mois dernier.

Logo d’ADHEOS (Association nationale d’Aide, de Défense Homosexuelle, pour l’Égalité des Orientations Sexuelles)

ADHEOS demande à ce que la possibilité de délivrance d’un titre de visite dans l’espace européen, soit interdite à  Serigne Cheikh Lo Gabou, responsable de la milice religieuse Safinatoul Amane de Touba au Sénégal.

Ci-dessous, voici le communiqué de presse publié le 30 septembre par ADHEOS:

M. Gérald Darmanin Ministre de l’intérieur
Cabinet du ministre
Ministère de l’intérieur
Place Beauvau
75008 PARIS

Monsieur le Ministre,

Nous attirons votre attention sur les agissements d’une milice religieuse dénommée Safinatoul Amane qui a arrêté récemment 10 homosexuels présumés, dans la ville sainte de Touba, au Sénégal et a exposé leur homosexualité présumée sur la place publique.

Cette milice religieuse extrémiste de Touba, dirigée par Serigne Cheikh lo Gabou au Sénégal, comme les terroristes de Daesh ou Al-Qaïda, expose des objets confisqués « immoraux » qu’elle a saisis. Lesdits objets contrevenant à la « moralité » de la ville sainte et religieuse sont les suivants : 2641 ballons de foot, 2255 robes et body, 55 tambours, 3164 paquets de tabac, 40 machettes, 30 radios, ainsi que 10 gays présumés, 16 prostituées et 18 personnes animistes… (Cf. Article du 26 septembre 2020 sur 76crimesfr.com).

La Grande Mosquée de Touba. (Photo de Wikipédia)

Ainsi, comme Daesh ou Al-Qaïda, la milice extrémiste Safinatoul Amane dirigée par Serigne Cheikh lo Gabou au Sénégal interdit à l’ensemble de la population de la ville de Touba des objets contrevenant à la dite « moralité » comme la musique, le sport, la tenue vestimentaire des femmes, l’homosexualité, etc.

Il n’est pas besoin de vous rappeler les conséquences de ce discours extrémisme religieux en France, notamment à travers l’exemple de l’attentat du Bataclan avec 131 victimes du 13 novembre [2015].

C’est pourquoi, nous vous demandons de veiller personnellement à ce que M. Serigne Cheikh lo Gabou fasse l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) et que cette personne soit l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que sa présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité).

Aussi, nous attendons une réponse de votre part suffisamment claire et forte afin de faire cesser ces appels publics à la dénonciation d’homosexuels les exposant à subir de graves peines et d’interdire de présence sur notre territoire ce responsable extrémiste religieux qui bafoue les droits de l’Homme.

Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à notre respectueuse considération.

— Le Président d’ADHEOS Frédéric HAY

Article connexe:

Une réflexion sur “France: une demande d’interdiction de territoire pour un chef de milice sénégalais homophobe

  1. Pingback: Sénégal : quelques bonnes nouvelles | 76 Crimes en français

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.