Afrique subsaharienne

Cameroun : 13 personnes soupçonnées d’être homosexuelles arrêtées par la police

La police a interpelé 13 personnes soupçonnées d’être homosexuelles — dont sept membres de l’association COLIBRI — la semaine dernière dans l’ouest du Cameroun.

Logo de Colibri

Par Courtney Stans

Tout a commencé à cause d’un rapport tarifé entre deux personnes LGBTI, Ryan et Phillip (utilisation de pseudonymes). En effet, Ryan avait accepté un rapport sexuel en échange de 2000 Fcfa (environ 3 euros). Après l’acte sexuel, Philip proposa à Ryan de lui laisser son téléphone en guise de garantie car il ne pouvait pas payer maintenant. 

Quelques jours plus tard, Philip a tenté de reprendre possession de son téléphone, ce qui lui a été refusé car il n’avait toujours pas remis les 2000 Fcfa. Alors, celui-ci décida d’aller porter plainte à la police.

Bafoussam – ouest du Cameroun. (Carte de Wikimedia Commons)

Pendant leur enquête, les policiers ont découvert que ces deux individus sont des bénéficiaires de COLIBRI, une association défendant les droits des personnes LGBTI. À la vue de ces éléments, le lieutenant de la gendarmerie a décidé d’y faire une perquisition afin de chercher d’autres individus potentiellement homosexuels.

Ainsi, les gendarmes ont fait une descente à COLIBRI le 24 février. Ils sont arrivés pendant une activité organisée par Care et ont arrêté les 13 participants présents. Parmi ces personnes, 7 font partie de l’administration de l’association et 6 en sont les bénéficiaires.

Après s’être concertés et avoir analysé la situation, des militants locaux ont demandé l’aide du RAIL, le réseau des acteurs militants intervenant localement auprès des populations les plus vulnérables. Ce réseau est coordonné par deux associations LGBTI (CAMFAIDS et ALTERNATIVES CAMEROUN).

Le RAIL a demandé la libération des personnes interpellées.

Après l’intervention du réseau militant, les 4 nouveaux bénéficiaires de COLOBRI ont été relaxés. Néanmoins 9 personnes restaient encore détenues par la police. On pouvait y compter les 2 anciens bénéficiaires et l’auteur de la plainte mais aussi les membres de l’association à savoir : le directeur, le chargé du suivi des évaluations, le manager du foyer, le chargé de la mobilisation communautaire, le réceptionniste et deux pairs-leaders.

Des violences physiques (coups de matraque sur la plante des pieds) ont été perpétrées contre le chargé de mobilisation communautaire et le chargé du suivi des évaluations. Ces derniers avaient opposé une résistance aux gendarmes pendant leur audition.

Finalement, les 7 membres de COLIBRI ont été libérés le 25 février, seules les deux personnes ayant échangé une relation sexuelle tarifée ont été transférées devant le parquet. Ils sont toujours retenus par la justice car l’homosexualité est condamnée par la législation camerounaise.

L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Articles connexes :

Cameroun : Nouvelle arrestation massive de personnes soupçonnées d’être homosexuelles, 16 Février 2021, 76crimesFR.com

Cameroun : Shakiro arrêtée et placée en détention provisoire, 12 Février 2021, 76crimesFR.com

Cameroun : Un homme a été mis garde à vue car il portait un string, 07 Janvier 2021, 76crimesFR.com

Cameroun : les années passent et la prégnance des actes LGBTphobes ne faiblit pas, 11 Novembre 2020, 76crimesFR.com

Un couple maltraité fuit le Cameroun et espère rejoindre l’Europe, 08 Octobre 2020, 76crimesFR.com

Condamnation pour homosexualité à Bafang au Cameroun, 23 Août 2020, 76crimesFR.com

Cameroun: Aucun procès pour les 53 personnes arrêtées à Bafoussam, 23 Juin 2020, 76crimesFR.com

Cameroun : Arrestation de 4 personnes LGBTI à Kekem, 15 Juin 2020, 76crimesFR.com

LGBTI au Cameroun : Augmentation des cas d’abus, 03 Juin 2020, 76crimesFR.com

Cameroun : Arrestation de 50 personnes présumées LGBTQI à Bafoussam, 25 Mai 2020, 76crimesFR.com

Après un meurtre au Cameroun, condamnons ce reportage teinté de préjugés, 02 Mai 2020, 76crimesFR.com

Cameroun: Un an de prison en raison de son expression de genre, 22 Avril 2020, 76crimesFR.com

Deux ans de prison pour un câlin passionné de deux femmes, 21 Avril 2020, 76crimesFR.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.