Afrique subsaharienne

Après un meurtre au Cameroun, condamnons ce reportage teinté de préjugés

Trois organisations de défense des droits humains au Cameroun protestent contre une vidéo d’actualités qui lie le meurtre d’un homme de Douala à sa supposée ou réelle orientation sexuelle.

Par Courtney Stans

Le reportage de Canal 2 International sur le meurtre de Gaëtan Kwigoua comprend une vidéo des personnes en deuil. (Capture d’écran de la chaîne YouTube de Canal 2 International)

Après le meurtre de Gaëtan Kwigoua dans le quartier New Deido de Douala dans la nuit du 24 avril dernier, la chaîne de télévision Canal 2 International a diffusé un reportage comprenant l’interview d’un voisin. Il y mentionne les amis de la victime, son orientation sexuelle, et la soirée de ce jour-là.

Les organisations Humanity First Cameroon, Alternatives Cameroun et Working for Our Wellbeing, protestent contre le traitement de l’incident par la police et les médias.

Voici leur communiqué de presse :

Lumière sur l’assassinat de Gaétan

Nous, organisations de la société civile de lutte contre le VIH/Sida et de défense des droits des populations clés, regroupées sous le Consortium PRIDES-CM, avons appris avec émotion et consternation, le décès de sieur KWIGOUA Gaëtan, âgé de 35 ans et commerçant, survenu dans la nuit du 24 avril 2020 à Douala au quartier New Deido, des suites d’assassinat.

Le reportage de Canal 2 International sur le meurtre de Gaëtan Kwigoua comprend une interview et une vidéo de voisins. (Capture d’écran de la chaîne YouTube de Canal 2 International)

À l’annonce de ce décès et des circonstances dans lesquelles il est survenu, nous restons horrifiés. Cela fut-il causé par sa réelle ou supposée orientation sexuelle ou identité et/ou expression de genre?

Face cette violence ultime, un défenseur des droits humains à la recherche d’éléments pouvant permettre d’identifier le ou les coupables et si possible, d’apporter un soutien à la famille éprouvée, a subi des abus des forces de polices, le dépossédant de sa pièce d’identité au motif d’ingérence dans les affaires de la police judicaire. Et jusqu’à présent, elle ne lui a pas été restituée.

Bien au-delà du fait que nous dénonçons cet acte odieux et inhumain, en plus de l’abus de pouvoir des forces de police, nous nous insurgeons contre la légèreté avec laquelle cet événement est traité à la fois par les autorités compétentes, mais aussi et davantage par les médias.

Nous condamnons radicalement la qualité du reportage subjectivement teinté de préjugés sociaux relatifs à l’homosexualité, qu’a fait la chaîne de télévision CANAL 2 INTERNATIONAL au sujet de ce meurtre. En mettant en avant l’orientation sexuelle réelle ou supposée de la victime, cette chaîne de télévision n’aura réussi qu’à détourner l’attention du public vers un sujet de nature à biaiser le traitement de l’information liée à ce triste événement.

Au regard de tout ce qui précède, nous demandons :

  • La mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante, juste et équitable, pour que justice soit faite ;
  • La présentation des excuses publiques de la chaîne CANAL 2 INTERNATIONAL à la famille pour avoir fait un traitement subjectif sur le meurtre d’un des leurs ;
  • La restitution immédiate de la carte nationale d’identité du défenseur des droits humains.

Nous profitons de ce canal pour attirer l’attention de la communauté nationale et internationale, et les organisations de défense des Droits de l’Homme, sur la recrudescence des violences et violations que subissent les minorités sexuelles et de genre en cette période de crise sanitaire mondiale liée au COVID-19.

Liste des signataires:

  • Humanity First Cameroon (humanityfirstcam@yahoo.fr)
  • Alternatives Cameroun (alternatives.cameroun@gmail.com)
  • Working for Our Wellbeing (ourwellbeingcameroon@gmail.com)

L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Article édité par Bruno Agar, membre du African Human Rights Media Network, docteur de l’université Paris-Saclay au Centre Universitaire de Mayotte. Bruno s’intéresse aux problématiques médiatiques contemporaines, en particulier dans le contexte africain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.