Afrique/Afrique subsaharienne

Un mois pour revendiquer les droits au Cameroun

Les militants des droits LGBT ont travaillé sans relâche ce mois-ci au Cameroun dans plusieurs activités organisés par CAMFAIDS (la Cameroonian Foundation for AIDS):

Une marche contre les violences

La marche pacifique des défenseurs des droits humains au Cameroun. (Photo de Facebook)

La marche pacifique des défenseurs des droits humains au Cameroun. (Photo de Facebook)

Une marche pacifique le 13 juillet avait pour but d’interpeller et sensibiliser les décideurs et la société en générale contre les violences faites aux défenseurs des droits humains au Cameroun.

Journée commémorative de lutte contre les violences

Lors de la Journée commémorative de la lutte contre les violences faites aux défenseurs des droits humains dans l’exercice de leur missions, une marche a été organisée par CAMFAIDS (la Cameroonian Foundation for AIDS) et un collectif de plusieurs autres organisations de défenseurs des droits humains au Cameroun.

D’autres activités de la Journée commémorative de lutte contre les violences faites aux défenseurs des droits humains:

L'atelier de renforcement de capacité des défenseurs des droits humains. (Photo de Facebook)

L’atelier de renforcement des capacités des défenseurs des droits humains. (Photo de Facebook)

  • Un atelier de renforcement des capacités des défenseurs des droits humains sur leurs missions et objectifs ainsi que sur les textes nationaux et internationaux. L’atelier a été organisé par CAMFAIDS et financé par l’association Avocats sans Frontières Suisse.
La visite à la tombe d'Éric Ohena Lembembe. (Photo de Facebook)

La visite à la tombe d’Éric Ohena Lembembe. (Photo de Facebook)

  • Une  visite de la tombe du défenseur Éric Ohena Lembembe lors des activités marquant le Journée. Ce mois-ci est le troisième anniversaire de son assassinat le 15 juillet 2013.
  • Office religieuse du troisième anniversaire de l’assassinat du défenseur des droits humains Éric Ohena. La cérémonie, organisée par CAMFAIDS, s’est déroulée à son siège à Titi Garage à Yaounde. La cérémonie a vue la présence des membres de plusieurs organisations de défense des droits humains et la famille du regretté Éric Ohena.
La conférence débat lors de la Journée commémorative de lutte contre les violences faites aux défenseurs des droits humains. (Photo de Facebook)

La conférence débat lors de la Journée commémorative de lutte contre les violences faites aux défenseurs des droits humains. (Photo de Facebook)

  • Une conférence débat à l’Institut français du Cameroun, aussi organisée  par CAMFAIDS, a vu la présence et participation de plusieurs associations, y compris Alcondoms, CAMFAIDS, Alternatives Cameroun et CAMNAFAW.

 

Publicités

5 réflexions sur “Un mois pour revendiquer les droits au Cameroun

  1. Pingback: Danseurs au Cameroun: humiliés, torturés, dégradés | 76 Crimes en français

  2. Pingback: Au Cameroun, une nouvelle synergie entre les associations LGBT | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Cameroun: Séquestration par un procureur, tentative d’arnaque | 76 Crimes en français

  4. Pingback: Cameroun: Jetée en prison parce qu’elle est transgenre | 76 Crimes en français

  5. Pingback: Cameroun: 7 personnes LGBT en prison; 58 abus | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s