Afrique

Cameroun: Pour la securité, le centre CAMFAIDS fermé

Rassemblement préparatoire pour la marche soutenant les défenseurs des droits humains au Cameroun le 15 juillet 2015. (Photo de CAMFAIDS)

En 2015, CAMFAIDS a organisé cette marche soutenant les défenseurs des droits humains au Cameroun. (Photo de CAMFAIDS)

Au Cameroun, l’association CAMFAIDS, ses membres, ses bénéficiaires et son centre sont victimes  d’injures, moqueries, discriminations, menaces d’expulsion et de mort. Pour la securité, le centre CAMFAIDS a été fermé pour une période indéterminée depuis la date du 17 juillet 2017.

Aujourd’hui CAMFAIDS (la Cameroonian Foundation for AIDS) publie ce communiqué:

Violences … agressions physiques et verbales … peur … traumatisme

Repartition des dons pour déténus par un membre de CAMFAIDS. (Photo de CAMFAIDS)

Repartition des dons pour déténus par un membre de CAMFAIDS. (Photo de CAMFAIDS)

Nous, Cameroonian Foundation for AIDS (CAMFAIDS) venons par la présente vous informer de la situation dramatique dans laquelle nous vivons depuis  plusieurs semaines déjà au sein de notre siège situé à Titi Garage, Yaoundé, Cameroun.

En effet, suite aux différentes activités de terrain par nous menées à l’instar des causeries éducatives, foire aux droits et bien d’autres encore en direction des personnes LGBTI, nous enregistrons une présence considérable de cette cible en général, et en particulier les personnes transgenres pour lesquels nous avons mis un focus à nos activités au sein de notre siège.

Cette situation crée alors de nombreuses remues dans ce quartier d’où les violences physiques et verbales et plusieurs autres comportements déplacés et choquants enregistrés :

  • Lors de l’organisation de la journée IDAHO TB (17 Mai 2017), deux personnels de la CAMFAIDS, toutes les transgenres ont été agressées physiquement par les individus du quartier, bastonnées et humiliées, elles ont été taxées de sales pédés  et enfants du diables.
  • Au cours de la même période, pendant les entraînements du concours Miss et Master IDAHOT 2017 au siège de la CAMFAIDS, les individus du quartier sont venus balancer travers la clôture des pierres, bouteilles et eau sur les bénéficiaires et membres de CAMFAIDS en pleine répétition ceci après avoir endommagé la caméra de surveillance externe et le portillon du centre.
  • Peu de temps après, un bénéficiaire de la CAMFAIDS et membre d’une autre organisation LGBT de la ville de Yaoundé a été violemment agressé deux fois en deux jours de façon consécutive par une bande de cinq individus du quartier. Apres cet acte infâme, tous les individus du quartier se sont rassemblés et décidés de barrer la voie non seulement à tous les bénéficiaires de la CAMFAIDS mais aussi aux personnels sur le prétexte que nous faisons l’apologie de l’homosexualité et détruisons leur quartier.

À nos jours, nous sommes victimes d’injures, moqueries, discriminations, menaces d’expulsion et de mort, lettres de menace anonymes adressées aux dirigeants de la CAMFAIDS.

Logo de la CAMFAIDS

Logo de la CAMFAIDS

Tout ceci nous conduit à une véritable angoisse, une panique générale et une phobie totale, ce qui freine les activités de la CAMFAIDS et enfonce tout son personnel dans une profonde insécurité ce qui nous a amené a fermer le centre CAMFAIDS pour une période indéterminée depuis la date du 17 Juillet 2017.

Comme action entreprise, CAMFAIDS a déposé une plainte auprès de la Division Régionale de la Police Judiciaire contre l’un de ses bourreaux et ses complices avec l’appui de Maître Michel Togué. Nous restons toujours dans l’attente et en appelons à la réaction de ces autorités et autres interventions et soutiens pouvant nous permettre de remédier à cette situation grave d’insécurité permanente au sein de notre association  afin de nous permettre de continuer de mener à bien nos activités en lien avec le droit égalitaire à la santé, le respect des droits et libertés individuelles pour tous et la lutte pour la tolérance et l’acceptation en faveur des personnes LGBTI au Cameroun.

Articles connexes dans ce blog:

Publicités

Une réflexion sur “Cameroun: Pour la securité, le centre CAMFAIDS fermé

  1. Pingback: Cameroun: Pour la securité, le centre CAMFAIDS fermé | infos LGBT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s