Afrique

Une réunion au Cameroun: La coalition UNITY s’agrandit

La coalition UNITY des organisations LGBTI au Cameroun est en expansion. Il représente maintenant 26 groupes de défense des droits qui cherchent à améliorer la vie des communautés LGBTI du pays.

Logo de l’Observatoire National des Droits des Personnes LGBTI et de leurs Défenseurs du Cameroun

Logo de l’Observatoire National des Droits des Personnes LGBTI et de leurs Défenseurs, soutenu par la plateforme UNITY du Cameroun.

Par Steeves Winner

Du 29 au 30 mars 2018, s’est tenue la ville de Yaoundé une réunion générale des 20 organisations identitaires de défense des personnes LGBTI au Cameroun.

Survenue à la nouvelle année 2018, la plateforme UNITY, qui est un ensemble d’organisations identitaires de défense des droits des personnes LGBTI au Cameroun, a choisi de se rassembler afin de faire un bilan des actions entreprises au cours de l’année précédente mais aussi rebondir à travers des perspectives à l’instar de l’adhésion des nouvelles organisations identitaires et aussi l’adoption d’un projet associatif 2018.

Au cours de cette rencontre, la coalition a accueilli six nouvelles organisations LGBTI en tant que membres.

Logo de la CAMFAIDS

Logo de la CAMFAIDS

Il compte actuellement 26 organisations membres qui travaillent ensemble pour la défense des personnes LGBTI au Cameroun. Ces organisations proviennent des 10 régions du Cameroun.

Les représentants de 20 organisations se sont réunis pour faire le bilan des actions menées l’année précédente et discuter de leurs projets pour cette année 2018.

Cette rencontre a été accueillie par la Cameroonian Foundation for AIDS, CAMFAIDS (la Fondation camerounaise pour le sida).

Les nouvelles organisations de la coalition sont:

  • ASCEAUPY — une organisation de defense des droits humains et de lutte contre les VIH/Sida en direction des personnes LGBTI de Yaoundé.
  • 2HRC (Health and Human Rights Cameroon) — une organisation basée à Bertoua de defense des droits humains et lutte contre le VIH/Sida en direction des refugiés LGBTI.
  • Rainbow Co Lmt (Coopération arc-en-ciel limitée) — à Yaoundé, une « association communautaire pour la valorisation du savoir-faire des populations clés au Cameroun ».
  • Friendly Trans — une organisation de defense des droits des transgenres basés à Yaoundé.
  • AMASPLUS.
  • ACREDHO — une organisation de lutte contre VIH/Sida en direction des personnes LGBTI située à Edea.

La coalition soutient le travail d’un groupe de surveillance des droits humains, l’Observatoire National des Droits des Personnes LGBTI et de leurs Défenseurs, qui est abrité par CAMFAIDS.

La coalition recherche également des financements pour des projets impliquant la sensibilisation, la documentation, la sécurité, les droits et le plaidoyer – mais pour le moment, aucun financement n’est cautionné.

Cette réunion a également porté sur le rapport de l’Observatoire sur les violations des droits humains perpétrées en 2017 contre les personnes LGBTI au Cameroun. Ce rapport reste encore interne.

Au terme des deux journées, la rencontre a vécu la présence de l’ambassadeur des États-Unis, le haut-commissaire du Canada, un représentant d’ONUSIDA, la Suisse et de la Belgique, un représentant de la Commission nationale des Droits de l’homme et des  libertés ainsi que l’avocat camerounais bien connu Me Michel Togué.


Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Vous pouvez le contacter à steeves.w@yahoo.com.

Il commente:

Aujourd’hui, nous pouvons apprécier le travail en synergie des organisations identitaires du Cameroun qui œuvrent tous pour un objectif commun : la dépénalisation de l’homosexualité au Cameroun.


En plus des six nouvelles associations membres, la plateforme UNITY se constitue des associations suivantes : CAMFAIDS, ADEFHO, Affirmative Action, CONFENHO, SID’ADO, Amis du Coeur, COLIBRI, ALCONDOMS, AJSG, AAH, ACODEVO, CAMEF, ELLES, CERLUDHUS, Ladys cooperation, Tresor progres, Enfants d’Afrique, Action contre le side, ADEPEV et Avenir jeunes de l’ouest.

Articles connexes dans ce blog: