Afrique/Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie: L’association LGBT Shams menacée

Logo de l'association Shams

Logo de l’association Shams

Au Tunisie, Ahmed Zarrouk, secrétaire général du gouvernement, a demandé la dissolution de l’association LGBT Shams, qui est à peine née.

L’organisme a obtenu son permis d’activité le 18 mai, au lendemain de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Elle prône l’abrogation de l’article 230 du Code pénal, qui criminalise les relations homosexuelles.

« Cette association a déclaré sa constitution, » dit Ahmed Zarrouk, mais « concernant les objectifs de cette association, rien ne fait référence à l’homosexualité. Nous-mêmes avons été surpris lorsque nous avons vu son responsable parler de ce sujet à la télévision. »

Selon Abdellatif Mekki, un député du parti politique islamiste Ennahdha, l’autorisation de cette association est « dangereuse » pour la « paix sociale » et pouvait donner des arguments aux terroristes.

Le HuffPost Tunisie rapporte que:

Ahmed ben Amor (Photo de Getty Images par Fethi Belaid)

Ahmed ben Amor (Photo de Getty Images par Fethi Belaid)

« Ahmed Ben Amor, membre fondateur et vice-président de l’association Shams, a exprimé sa surprise face aux propos du secrétaire général du gouvernement. Il a assuré que l’association avait effectué toutes les démarches nécessaires pour obtenir un statut légal et qu’elle n’a pas reçu de refus.

« Il a ajouté que comme le stipule la loi, les responsables de l’association ont payé les frais de publication dans le Journal officiel (JORT) une fois le délai dépassé après la déclaration de la création de l’association. Mais la publication n’a jamais été faite et ceci est une négligence de la part de l’Etat. »

Shams a appelé à une manifestation devant devant le parlement Tunisien le 10 décembre pour riposter contre les déclarations du deputé Abdellatif Mekki et les menaces de dissolution.

Cette date coïncide à la fois avec la journée internationale de la Déclaration des Droits de l’Homme et le procès en appel de Marwen, un étudiant condamné à un an de prison ferme pour pratiques homosexuelles, avant d’être libéré sous caution.

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Tunisie: L’association LGBT Shams menacée

  1. Pingback: Tunisie: Une campagne démarrée, une manifestation interdite | 76 Crimes en français

  2. Pingback: Tunisie: Des militants LGBT menacés de mort | 76 Crimes en français

  3. Pingback: 3 ans de prison pour 6 jeunes tunisiens | 76 Crimes en français

  4. Pingback: Militants dénoncent ‘peine digne du moyen âge’ à la Tunisie | 76 Crimes en français

  5. Pingback: En appel, l’étudiant tunisien condamné a été libéré | 76 Crimes en français

  6. Pingback: La Tunisie commande l’arrêt des activités pro-LGBT | 76 Crimes en français

  7. Pingback: « Le défi à gagner de l’homophobie en Tunisie » | 76 Crimes en français

  8. Pingback: En Tunisie, Shams va faire appel de sa suspension | 76 Crimes en français

  9. Pingback: En Tunisie, Shams va faire appel de sa suspension | 76 Crimes en français

  10. Pingback: 6 étudiants tunisiens libérés jusqu’à leur procès | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s