Afrique/Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie: Nouvelle tentative de suicide

Le militant tunisien Ahmed Ben Amor a de nouveau essayé de se suicider, selon ses proches. Le vice-président de l’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité, il voulait mettre fin à ses jours le samedi 16 juillet 2016. Il  a été transféré au centre d’assistance médicale urgente (Camu) de Tunis, où il a été placé … Lire la suite

Afrique/Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie : que fais-tu de ta jeunesse ?

Un communiqué publié aujourd’hui par l’association Shams, qui lutte pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie: Articles connexes: Tunisie: Leader de Shams va mieux 10 juillet 2016 Protection des LGBT : le jeu trouble de la Côte d’Ivoire 9 juillet 2016 Orlando et l’homophobie en Afrique 9 juillet 2016 La Tunisie devrait interdire les examens anaux forcés 25 mai … Lire la suite

Afrique/Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie: Leader de Shams va mieux

L’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie a annoncé hier sur Facebook: Shams – Tunisie annonce avec regret que son vice président, Ahmed Ben Amor, a fait à 10h du matin ce samedi 9 juillet une tentative de suicide en ingurgitant une énorme quantité de médicaments. Il est hospitalisé en état comateux. Shams … Lire la suite

Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie: Des militants LGBT menacés de mort

HuffPo Mahgreb/Tunisie rapporte des menaces contre le vice-president et des autres membres de l’assocation LGBT Shams: Menacé de mort, Hedi Sahly, vice-président de l’association « Shams » a quitté la Tunisie (INTERVIEW) Hedi Sahly, vice président de l’association « Shams » pour la dépénalisation de l’homosexualité a affirmé avoir quitté le pays suite à des menaces de mort. Dès … Lire la suite

Afrique/Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie: L’association LGBT Shams menacée

Au Tunisie, Ahmed Zarrouk, secrétaire général du gouvernement, a demandé la dissolution de l’association LGBT Shams, qui est à peine née. L’organisme a obtenu son permis d’activité le 18 mai, au lendemain de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Elle prône l’abrogation de l’article 230 du Code pénal, qui criminalise les relations homosexuelles. « Cette association a déclaré … Lire la suite