Afrique/Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie: Une campagne démarrée, une manifestation interdite

RFI Afrique rapporte:

Tunisie: interdiction d’un rassemblement pour les droits des homosexuels

Logo de Shams

Logo de Shams

En Tunisie, un rassemblement pour les droits des homosexuels a été interdit par les autorités. La manifestation devait avoir lieu ce jeudi devant le Parlement, durant la journée internationale des droits de l’homme. L’objectif était notamment de protester contre l’emprisonnement d’un étudiant de 22 ans accusé d’homosexualité, et condamné à un an de prison. (Audio ici.)

L’association LGBTI Shams avait appelé à la manifestation devant le parlement aussi pour riposter contre les déclarations du secrétaire général du gouvernement, Ahmed Zarrouk, qui a demandé la dissolution de l’association, et du deputé Abdellatif Mekki, du parti politique islamiste Ennahdha,  qui a dit que l’autorisation de cette association est « dangereuse » pour la « paix sociale » .

Business News rapporte:

Tunisie – Des personnalités se mobilisent contre la criminalisation de l’homosexualité

Photo de la page FB Mawjoudin We Exist.

Photo de la page FB « Mawjoudin we exist »

Une bonne cinquantaine de personnalités (jusque là) se sont actuellement mobilisées pour dénoncer l’article 230 du code pénal criminalisant l’homosexualité.

La campagne a démarré hier, le 10 décembre 2015, à l’occasion de l’anniversaire de la déclaration universelle des Droits de l’homme, et va se poursuivre jusqu’à la fin de ce mois. Les personnalités mobilisées rappellent avec force la condamnation du jeune Marwen, cet étudiant qui comparaitra en appel devant un juge [le 17 décembre] après avoir été condamné à un an de prison sur la base de l’article 230, et ce, après avoir subi un test anal.

« Aujourd’hui, nous souhaitons, à travers cette campagne de photos, condamner les nombreuses atteintes faites à la dignité humaine en Tunisie et manifester notre soutien pour Marwen et à toutes les personnes qui ont été arrêtées suite à leur orientation sexuelle », écrivent les personnalités parmi lesquelles on trouve plusieurs artistes et universitaires, ainsi que des politiques.

Parmi les signataires, on retrouve notamment Raouf Ben Amor, Anissa Daoud, Sawsen Maalej, Fadhel Jaziri, Khemais Khayati, Nouri Bouzid, Salma Baccar, Mahmoud Chelbi, Zakia Hamada, Sana Ben Achour, Nabil Ayouch, Jalila Baccar. …

Une page FB, « Mawjoudin we exist » a été créée à cet effet pour centraliser le mouvement.

Photo de la page FB « Mawjoudin we exist »

Photo de la page FB « Mawjoudin we exist »

Publicités

10 réflexions sur “Tunisie: Une campagne démarrée, une manifestation interdite

  1. Pingback: Tunisie: Des militants LGBT menacés de mort | 76 Crimes en français

  2. Pingback: 3 ans de prison pour 6 jeunes tunisiens | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Militants dénoncent ‘peine digne du moyen âge’ à la Tunisie | 76 Crimes en français

  4. Pingback: En appel, l’étudiant tunisien condamné a été libéré | 76 Crimes en français

  5. Pingback: La Tunisie commande l’arrêt des activités pro-LGBT | 76 Crimes en français

  6. Pingback: « Le défi à gagner de l’homophobie en Tunisie » | 76 Crimes en français

  7. Pingback: En Tunisie, Shams va faire appel de sa suspension | 76 Crimes en français

  8. Pingback: 6 étudiants tunisiens libérés jusqu’à leur procès | 76 Crimes en français

  9. Pingback: Après un procès anti-gay, des tortures en prison tunisienne | 76 Crimes en français

  10. Pingback: Des tortures en prison anti-gay tunisienne | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s