Afrique subsaharienne

Homosexualité pré-coloniale africaine

King Mwanga II of Buganda, who reportedly had sexual relations with men. (Photo courtesy of Sebaspace)

Le roi Mwanga II de Buganda, qui aurait eu des relations sexuelles avec des hommes. (Photo de Sebaspace)

Au moins 21 variétés culturelles de couples de même sexe ont longtemps fait partie de la vie traditionnelle africaine.  Ceci est bien démontré dans un rapport conçu pour dissiper la confusion et les mensonges entourant le projet de loi contre l’homosexualité en Ouganda; rapport qui serait utile ailleurs en Afrique.

La discussion et les 21 exemples ci-dessous sont prises du rapport : « La criminalisation de l’homosexualité élargi en Ouganda : Un narratif imparfait /preuves empiriques et stratégies alternatives d’une perspective africaine », préparé par Minorités sexuelles Ouganda (Sexual Minorities Uganda – SMUG):

Dans leur travail comme anthropologues, Stephen Murray et Will Roscoe fournissent des preuves de grande envergure à l’appui du fait que dans toute l’histoire de l’Afrique, l’homosexualité a été présente et une partie des sociétés africaines et de leurs systèmes de croyances.

Thabo Msibi de l’Université de Kwazulu-Natal documente de nombreux exemples en Afrique du désir du même sexe qui était accommodé lors de la période pré-coloniale.

The work of Stephen O. Murray and Will Roscoe is cited in the new report by Sexual Minotrities Uganda on traditional forms of homosexuality in African cultures.

Couverture du livre : Les garçons-épouses et les femmes-maris.
Le travail de Stephen O. Murray et de Will Roscoe est cité dans le nouveau rapport du SMUG sur les formes traditionnelles de l’homosexualité dans les cultures africaines.

Deborah P. Amory parle d’une longue histoire des diverses peuples africains ayant des relations de même sexe.

S’appuyant sur des études anthropologiques de les époques pré-coloniale et coloniale, il est possible de documenter une grande gamme de pratiques de même sexe et diverses conceptions du genre sur l’ensemble du continent africain.

En voici des exemples:

1. Une peinture explicite des Bushmen qui dépeint des hommes africains dans une activité sexuelle de même sexe.

2. À la fin des années 1640, un attaché militaire néerlandais documente Nzinga, une femme-guerrier au royaume Ndongo de Mbundu, qui a statué comme roi plutôt que reine, habillée en homme. Elle s’est entourée d’un harem de jeunes hommes qui s’habillait comme les femmes et qui étaient ses épouses.

3. Au dix-huitième siècle, l’anthropologue le père J-B  Labat, documente le Ganga-Ya-Chibanda, prêtre en chef de Giagues, un groupe au sein du royaume du Congo, qui régulièrement s’habille en femme et qui a été dénommé  »grand-mère ».

4. Dans la culture traditionnelle monarchique Zande, documents anthropologiques décrits homosexualité comme indigène. Les Azande du Nord du Congo mariaient régulièrement  des jeunes hommes qui fonctionnaient comme épouses temporaires, une pratique qui a été institutionnalisé à un point tel que les guerriers paieraient une dote pour le jeune homme aux parents.

5. Parmi les agriculteurs Bantou au Pouhain (Bene, Bulu, Fang, Jaunde, Mokuk, Mwele, Ntum et Pangwe) dans l’actuel Gabon et au Cameroun, les relations homosexuelles étaient connu comme ‘bian nkû”ma’, un remède pour donner la richesse, était transmis par l’activité sexuelle entre hommes.

6. De même, en Ouganda, parmi les Nilotico Lango, les hommes qui assumaient le genre féminin étaient connus comme : mukodo dako. Ils étaient considérés comme des femmes et autorisés à épouser d’autres hommes.

In the former Kingdom of Dahomey, women could be soldiers (above) and older women would sometimes marry younger women, according to anthropologist Melville Herkovits.

Dans l’ancien royaume du Dahomey, les femmes pouvaient être des soldats (ci-dessus) et les femmes âgées pouvaient épouser des femmes plus jeunes, selon l’anthropologue Melville Herkovits.

7. Les relations de même sexe ont été signalées parmi d’autres groupes en Ouganda, y compris les Bahima, …

8. les Banyoro et …

9. les Baganda.  Le roi Mwanga II, le roi de Baganda, a été largement rapporté avoir eu des relations sexuelles avec ses sujets de sexe masculin.

10. Un jésuite travaillant en Afrique du Sud en 1606 décrit avoir trouvé des ‘Chibadi’, qui étaient des hommes vêtus comme des femmes, se comportant comme femmes, et avaient honte d’être appelé hommes.

11. Au début du 17ième siècle dans l’actuel Angola, les prêtres portugais Gaspar Azevereduc et Antonius Sequerius rencontrent des hommes qui parlaient, s’assiéraient et s’habillaient comme des femmes, et qui étaient entrés dans le mariage avec des hommes. Ces mariages ont été honorés et estimés.

12. Dans les communautés Iteso, au nord-ouest du Kenya et de l’Ouganda, les relations homosexuelles existaient parmi les hommes qui se comportaient comme et qui étaient socialement acceptés en tant que femmes.

13. Les pratiques de même sexe ont également été enregistrées parmi les Banyoro et…

14. les Langi.

15. Au Bénin pré-colonial, l’homosexualité est considérée comme une phase passagère que les garçons traversent.

16. Il y avait des pratiques de mariages femelle – femelle parmi les Nandi et …

17. les Kisii au Kenya, ainsi que …

18. les Igbo du Nigeria,…

19. les Nuer du Soudan et…

20. les Kuria de Tanzanie .

21. Parmi les Bantous du Cap, le lesbianisme était pratiqué par des femmes en train de devenir chef des devins, appelés Isanuses.

In the 1600s in the Kingdom of Motapa in southern Africa (labeled "Monomotapa" on this map), Christian missionaries encountered cross-dressing men known as chibadi.

Dans les années 1600 au Royaume de Motapa en Afrique australe (étiqueté « Monomotapa » sur cette carte), les missionnaires ont rencontré les hommes travestis appelés Chibadi.

Ce n’est en aucun cas une liste complète. Compte tenu des énormes preuves des relations de même sexe en temps précoloniaux qui ont continué dans les époques coloniales et post- coloniales, ainsi que des preuves historiques des diverses identités de genre, il est clair que l’homosexualité n’est pas plus étranger à l’Afrique qu’il ne l’est au reste du monde.

Comme le déclare Murray et Roscoe : De nombreux rapports indiquent également que, dans les sociétés fortement séparées selon le sexe en l’Afrique, le comportement et les relations homosexuelles ne sont pas rares, entre les hommes et les femmes, en particulier dans les années précédant le mariage hétérosexuel. Ces types de relations ont été identifiés avec des termes spécifiques et sont, à des degrés divers, institutionnalisés.

Ce que les colonisateurs ont imposés à l’Afrique n’était pas l’homosexualité, mais plutôt son intolérance, tout avec les systèmes de surveillance et de réglementation pour la supprimer.

Auteur : Colin Stewart; Rédacteur : Denis LeBlanc

Article connexe:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s