Afrique subsaharienne

Cameroun : Décès du grand activiste Lambert Lamba

À la mort de Lambert LAMBA, un militant des droits LGBTI,  le Cameroun a perdu ce mois-ci un pionnier de la lutte contre les violences LGBTphobes.

Des croque-morts et des proches de Lambert LAMBA se preparent pour son inhumation le 17 Aout 2019.

Des croque-morts et des proches de Lambert LAMBA se preparent pour son inhumation le 17 Aout 2019.

Par Steeves Winner

Le 4 Aout dernier, la communauté LGBTI apprenait la mort du grand activiste, Lambert LAMBA.

Activiste notoire au sein de la communauté LGBTI africaine, connu pour sa participation au sein de nombreux reportages, sur France 24, entre autres, Lambert etait l’un des pionniers de la lutte contre les violences faites aux personnes LGBTI au Cameroun.

Marc Lambert Lamba (Photo de quijada producciones.com)

Marc Lambert LAMBA (Photo de quijada producciones.com)

Figure du mouvement pour les droits des personnes homosexuelles au Cameroun, Marc Lambert Lamba est décédé à Yaoundé des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

«Nous venons de perdre un immense combattant de la cause homosexuelle au Cameroun. Il est décédé hier à l’hôpital central de Yaoundé des suites d’un AVC», a indiqué Maitre Alice Nkom, avocate camerounaise engagée dans la défense des droits des personnes homosexuelles.

Lambert LAMBA a commencé à militer après sa sortie de prison en juin 2006. Il avait été arrêté en mai 2005 lors d’une descente policière dans un bar de Yaoundé, avec dix autres hommes, tous accusés d’être homosexuels. Au Cameroun, l’homosexualité est illégale et est punie de peines allant jusqu’à 5 ans de prison.

« Après cet épisode, Lambert a passé sa vie à se battre pour la défense des droits de l’homme et des personnes opprimées, il était de tous les combats », selon Me. Nkom, qui avait assuré sa défense lors de son procès.

Des gerbes de fleurs sont apposes devant le cercueil lors des funerailles de Lambert LAMBA.

Des gerbes de fleurs sont apposés devant le cercueil lors des funérailles de Lambert LAMBA.

Après avoir passé plus de dix mois en prison, il avait finalement été relaxé. Puis il avait milité dans diverses associations.

Exposé et souvent menacé, « Lambert n’a jamais demandé l’asile, il ne voulait pas partir car sa place était là à Yaoundé, à aider les autres », a ajouté l’avocate.

En 2016, il a notamment fondé à Yaoundé une association venant en aide aux homosexuels en situation de vulnérabilité, le Centre de Reflexion et de Lutte pour les Droits Humains et le Sida (CERLUDUS).

LAMBA a été une figure emblematique de l’évolution de l’activisme LGBTI au Cameroun. Il s’est d’abord engagé auprès d’ADEFHO, puis aupres d’ALTERNATIVES-CAMEROUN et enfin CERLUDUS, ou il accompagnait et soutenait des usagers de drogues et des personnes LGBTI.

Il a occupé la vice-presidence de la plateforme UNITY et en était conseiller.

Le samedi 17 Août 2019, des obsèques ont été organisées par sa famille dans la grande tribu Bassaa dans son village natal à NKONDJOCK. Après l’enterrement, un culte et des temoignages posthumes lui ont été rendus par le président de la plate-forme UNITY et l’ainé de la famille.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.