Afrique/International

Merci aux lecteurs: 3 prisonniers gays nourris (puis libérés)

La prison centrale du Cameroun à Yaoundé a libéré les trois derniers prisonniers qui purgeaient leur peine pour pratiques homosexuelles. Les prisonniers -Albert, Olivier et Eric –sont sortis de la prison bien nourris car ils avaient reçu des paquets de nourriture achetés dans le cadre du projet Not Alone / Pas Seul, financé par de généreux lecteurs de ce blog.


Illustration pour la campagne de financement réussie pour le projet Not Alone / Pas Seul à Yaoundé, au Cameroun.

Illustration pour la campagne de financement réussie pour le projet Not Alone / Pas Seul à Yaoundé, au Cameroun.

La livraison de nourriture du mois dernier a marqué la conclusion du programme pilote du projet Not Alone / Pas Seul, parrainé par ce blog et la Fondation pour la réconciliation internationale Saint-Paul et financé par des donateurs du Mexique, des États-Unis, de la France et du Luxembourg.

Steeves Winner, le journaliste du blog au Cameroun, étudie la possibilité d’étendre le programme en dehors de Yaoundé à d’autres victimes homosexuelles de l’article 347-1 du code pénal du Cameroun, qui prévoit des peines jusqu’à cinq ans de prison pour relations sexuelles entre personnes de même sexe.

Humanity First Cameroun, groupe de défense des droits des LGBT, reçoit des vivres qu’il distribuera à des prisonniers gays dans le cadre du projet Not Alone / Pas Seul.

Humanity First Cameroun, groupe de défense des droits des LGBT, reçoit des vivres qu’il distribuera à des prisonniers gays dans le cadre du projet Not Alone / Pas Seul.

Les prisonniers à Yaoundé ne reçoivent qu’un seul repas par jour. Ils ont donc besoin d’une alimentation complémentaire. Dans le cadre de ce projet, des activistes du groupe de défense des droits des LGBT, Humanity First Cameroun ont distribué la nourriture aux prisonniers le 9 septembre. Les fonds versés par les lecteurs de ce blog ont servi à acheter les paquets cadeaux des prisonniers, notamment du riz, des tomates, des oignons, du sel et des aliments, pâte, huile de cuisson, sucre, tapioca, savon de ménage, eau de javel, savon antiseptique et pantoufles.
Les prisonniers ont exprimé leurs remerciements aux donateurs du projet, en particulier à Kenneth Fyrsterling, qui leur a envoyé un long message d’encouragement. Avec sa permission, ce blog l’a publié.

Une visite de suivi à la prison le 12 septembre était d’assurer aux donateurs que tout se déroulait comme prévu le 9 septembre. Cette visite était fait par Steeves Winner et par Jason Mballa, membre du comité consultatif du groupe Not Alone / Projet Pas Seul et défenseur des droits humains chez ADEPEV ( Association de defense des personnes vulnerables).
Le projet Not Alone / Pas Seul a été conçu en tant qu’une initiative de coopération avec des organisations locales de défense des droits des LGBT. Camfaids a effectué la livraison en août. Humanity First Cameroun a effectué la livraison en septembre.

Steeves Winner a rapporté peu après la visite du 12 septembre:
À notre arrivée, une lettre de soutien de la part d’un donateur Kenneth  Fyrsterling a été remise aux détenus. Cette lettre a suscité beaucoup d’intérêt et d’émotion chez les détenus qui n’ont pas cessé de dire merci et à adresser leur reconnaissance à tous les donateurs.

 

Les détenus attendent leur sortie de prison même si  plusieurs questions meublent leurs pensées à savoir : Quel sera leur abri à leur sortie ? Comment vont-ils procéder pour leur réinsertion ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.