Afrique

Cameroun : Jeune lesbienne empêchée d’aller à l’école

Un parent s’oppose à l’éducation de sa fille de 18 ans à cause de son orientation sexuelle découverte.

Un panneau routier indique le chemin vers Kyé-Ossi près de la frontière avec la Guinée équatoriale.

Un panneau routier indique le chemin vers Kyé-Ossi près de la frontière avec la Guinée équatoriale.

Par Steeves Winner

Agée de 18 ans sonnés, la jeune Debo (un pseudonyme) vit avec ses deux parents dans la localité de Kyé-Ossi au sud du Cameroun.

Elle était longtemps soupçonnée d’avoir des relations amoureuses avec des femmes, mais aucune preuve irréfutable n’avait encore fait surface. Pourtant ses parents et son entourage entretenaient de grosses suspicions à cet effet.

Au cours de la période du 20 août dernier, elle avait été surprise en train de s’amouracher avec une fille lors d’une fête de la cité. Les informations ayant rapidement gagné la clameur, sa famille n’a pas tardé à être au courant des faits.

Chose qui d’ailleurs provoqua une grosse déception et querelle chez son père, qui décide de ne plus s’occuper d’elle et par conséquent de ne plus l’envoyer à l’école.

Lors de la rentrée du 3 septembre dernier, pendant que ses frères et sœurs allaient à l’école, Debo restait à la maison. Selon elle :

« Je pensais que c’était juste une crise de colère passagère et que mon père allait revenir à la raison car je me suis tant soumise au fait qu’il me pardonne » .

Deux semaines après, Debo alla de nouveau se soumettre devant son père afin de toucher sa sensibilité afin qu’il la renvoie à l’école mais aucun changement.

Tout au contraire, Debo est soumise à cette unique condition de présenter sa partenaire avec qui elle entretient une relation amoureuse.

Condition qui frustre davantage la jeune fille qui choisit de se replier. Elle déclare :

« Je ne sais pour quelle raisons je devrais présenter ma partenaire qui n’acceptera d’ailleurs jamais de le faire » .

Actuellement, Debo n’a pas toujours regagné le chemin de l’école du fait de la colère catégorique de son père. Elle en souffre énormément et s’interroge sur son sort. Que faire ???

Ces faits ont été reportés par un acteur indépendant des droits humains de passage à Kyé-Ossi?.

Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.