Afrique

Cameroun : Des musulmanes refusent d’enterrer un homme gay

Après la mort récente d’un homme musulman homosexuel au Cameroun, cela n’a pas mis fin aux indignations qu’il a dû subir. En raison de son orientation sexuelle, les autorités musulmanes ont refusé de l’autoriser à être enterré dans le cimetière musulman.


Par Steeves Winner

La localisation de Douala au Cameroun.

La localisation du Cameroun.

Isma (un pseudonyme), jeune homme homosexuel de religion musulmane, trouve la mort suite à une longue maladie dans la région de l’Est-Cameroun. Pourtant les autorités musulmanes s’opposent à son enterrement à cause son orientation sexuelle.

Les faits sont rapportés par 2HRC, une organisation de défense des droits humains en général et des personnes LGBTI en particulier auprès des personnes LGBTI réfugiées de la région de l’Est-Cameroun.

Isma, dans la trentaine, était un bénéficiaire très actif au sein de l’organisation 2HRC.

Rejeté par sa famille, il avait quitté son domicile et s’est refugié dans une autre maison tout seul.

Délaissé et combattu par sa communauté musulmane à cause de son orientation sexuelle, il retrouve un soutien auprès de ladite organisation.

Après quelques semaines de silence, la curiosité des leadeurs associatifs décident de se lancer à la recherche de leur bénéficiaire. Malgré les mesures prises, aucune suite ne sera trouvée face à cette situation.

Pourtant, quelques jours après, ils seront informés du décès de Isma dans un lieu autre que son domicile et son corps aurait été enterré par des jeunes hommes ayant pris pitié de la situation qui serait celle du refus d’enterrement de son corps par sa communauté musulmane.

Son corps est enterré dans un cimitière public hors de la tradition musulmane.

Cette communauté se dresse contre l’orientation sexuelle de Isma de son vivant qui selon eux dévalorisait leur communauté sous le prétexte que l’islam proscrit l’homosexualité.

Les leaders de 2HRC plaidoyent auprès des autorités judiciaires et religieuses de la ville, aucune porte de sortie n’a été trouvée afin d’honorer le cadavre d’Isma.

Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.

Articles connexes:

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s