Afrique

Cameroun : un jeune présumé gay tué par son propre frère

Un jeune homme de 20 ans, apparemment homosexuel, est décédé le 12 août au Cameroun suite à une sévère bastonnade administrée par son frère aîné, qui s’opposait à l’orientation sexuelle du jeune homme.


Par Steeves Winner

La localisation de Douala sur la côté du Cameroun.

La localisation de Douala sur la côté du Cameroun.

Kenfack Tobi Aubin Parfait, un jeune homme vivant dans la ville de Douala, trouve la mort le dimanche 12 août suite à la bastonnade administrée par son frère ainé, nourri par des soupçons d’homosexualité.

Voici ce qui s’est passé selon un militant qui est descendu sur les lieux pour s acquerir de la situation:
Sous le regard complice de sa grande-sœur, le frère ainé interpelle son frère cadet sur la question de son orientation sexuelle. Kenfack ne donne aucune piste d’argument vis-à-vis de son frère animé par un sentiment d’homophobie avancée.

Sur le coup, le frère ainé se jette sur son frère cadet sans réserve, le livrant à une maltraitance inhumaine, le jeune Kenfack ne pouvant se défendre face aux coups bien appliqués de son ainé. Kenfack ne trouve aucun issu échappatoire ni d’assistance de la part de sa grande-sœur ainée, qui reste spectatrice de la mort de son petit frère.

C’est sur la bravoure et la curiosité du voisinage que la gendarmerie de Bepanda alertée, descend sur les lieux peu de temps après la fuite du meurtrier. Face à cette situation traumatisante, la sœur ainée est interpellée et gardée sous le motif de non-assistance à personne en danger.

L’affaire est actuellement entre les mains des autorités des forces de maintien de l’ordre bien que la famille dévoile un sentiment de soulagement face à la mort de leur fils présumé homosexuel.

Le frère ainé fugitif est encore en liberté. Pourtant, leur souci majeur pour le moment est la mise en liberté de la sœur ainée.


Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.

Commentaire par Steeves Winner:

La célébrité lesbienne populaire Ellen De Génères disait à cet effet : « Je ne sais pas de quoi les gens ont peur. Peut-être qu’ils pensent que leurs enfants seront influencés mais je dois vous dire, j’ai été élevée par deux hétérosexuels. Partout où je regardais il y avait des hétérosexuels. Et ils ne m’ont pas influencée. Il est temps que nous aimions les gens pour ce qu’ils sont et qu’ils aiment qui ils veulent. »

Publicités

Une réflexion sur “Cameroun : un jeune présumé gay tué par son propre frère

  1. Pingback: Cameroun : Des musulmanes refusent d’enterrer un homme gay | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.