Afrique

Cameroun : Un homosexuel agressé par son bailleur

Un homosexuel agressé par son bailleur à cause de son orientation sexuelle, mais le voisinage intervient.

Par Steeves Winner

La localisation de Yaoundé au Cameroun. (Carte de Wikipedia)

La localisation de Yaoundé au Cameroun. (Carte de Wikipedia)

Locataire de qualité et très ponctuel au paiement de son bail, déclare-t-il, Deon (un pseudonyme) est régulièrement agressé verbalement par son bailleur jusqu’à ce jour où il frôle le pire.

Il raconte :

Dans la semaine du 20 août 2018 au quartier Damas à Yaoundé, le bailleur étant vivant dans le même site que ses locataires espionne régulièrement les comportements des uns et des autres.

Ayant remarqué les visites masculines répétées au domicile de Deon les heures tardives, ce dernier a plus d’une fois interpellé la victime pour lui faire de ce constat.

D’un air très affecté, Deon fait comprendre à son bailleur qu’il n’a aucune raison de fouiller dans sa vie du moment où il respecte leur contrat de bail aussi la tranquillité de la cité. Ses visites relèvent de sa vie privée alors personne ne devrait s’en intéresser.

Le 23 août précisément à l’absence de Deon dans son domicile, l’un de ses jeunes amis venu passer un séjour chez lui se fait agresser par le même bailleur qui le traite d’homme-femme.

À ces paroles, le jeune ne se laisse pas faire et commence à son tour à menacer le bailleur qui se mêle illégalement à sa vie privée.

Lors du retour de Deon, le bailleur le somma de libérer à l’immédiat son domicile pour motif de fréquentation bizarre.

Sur le coup, le jeune Deon garde son calme et sans mot dire s’en va s’enfermer dans son domicile en toute tranquillité.

Le lendemain matin, le bailleur vient cogner à sa porte en intimant la libération de son domicile par les homosexuels.

À ces paroles, Deon fait comprendre au bailleur que son bail court jusqu’au mois de Novembre 2018; alors il réclame la restitution de son dû avant toute libération.

À ces paroles, le bailleur donne une gifle appliquée à Deon et le frappe avec un bâton. Se sentant attaqué, Deon réussit à se défendre et très vite le voisinage intervient pour séparer les deux hommes.

Deon malgré tout décide de ne pas porter plainte contre son bailleur pour agression verbale et physique. Il a plutôt opté pour un arrangement à l’amiable.

Le bailleur a reconnu son erreur après une médiation entreprise par le voisinage et l’affaire a été résolue. Deon reste à son domicile. À ce jour la paix et la tranquillité sont de retour dans la cité.

Deon ajoute:

Je ne compte pas quitter cette cité car je m’y sens bien. Ma vie sexuelle n’engage personne autre que moi alors je me dois de sensibiliser mon entourage pour être accepté.

Cela ne servirait à rien de déménager car ce serait pareil partout.

Autant mieux rester là où on est déjà connu et accepté.

Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.

Publicités

Une réflexion sur “Cameroun : Un homosexuel agressé par son bailleur

  1. Pingback: Cameroun : Des musulmanes refusent d’enterrer un homme gay | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.