Afrique

Cameroun : Arrestation de 3 personnes homosexuelles à Buea

Trois hommes sont arrêtés à Buea, Cameroun, après que l’un des trois fait la cour au petit frère d’un officier de gendarmerie.

Par Steeves Winner
Logo de l'association Colibri

Logo de l’association Colibri

Deux des trois hommes sont responsables de l’association Colibri, qui mène les activités de prévention et de prise en charge des personnes vivant avec le VIH et celles de la promotion des droits humains.

Les trois, mis aux arrêts le 1er août, sont Real, pair éducateur de Colibri; Ric, un superviseur Colibri; et Ben, un homme ayant des rapports sexuels avec des hommes, qui vive à Buea. (Ces trois noms sont tous pseudonymes.)

Ben fait la cour à un garçon sur Facebook dont l’identité n’a pas été révélée, ne sachant pas que le grand frère de ce dernier est un officier de gendarmerie. Sous le coup de l’insistance, le garçon, qui vit à Limbe,  finit par informer son grand frère des avances dont il est victime.

Ben continuant d’insister, les deux frères décident donc de le piéger. Au cours des différents échanges, Ben propose à ce garçon de le rejoindre à Buea. Le garçon lui aurait dit qu’il n’avait pas l’argent de transport; c’est ainsi que Ben lui aurait envoyé  de l’argent. Une fois l’argent reçu, le garçon à changer de version, soit disant que sa carte nationale d’identitéest périmée et qu’il ne peut pas se déplacer de Limbe, qui est à 30 kilomètres de Buea.

Une fois chez ce garçon, son hôte lui propose à boire, ce que Ben accepte. Le garçon sort acheter la boisson mais aussi informe son grand frère de la présence de Ben dans la maison.

Buea se trouve dans la côte sud-ouest du Cameroun, 30 kilometres au nord de Limbe.

Buea se trouve dans la côte sud-ouest du Cameroun, 30 kilometres au nord de Limbe.

Entre temps, Ben appelle son petit ami, Real, et lui indique sa position en lui demandant de le rejoindre. Une fois le trio à la maison, l’officier fait éruption en compagnie de deux autres éléments de la gendarmerie.

Arrivé à la compagnie, Ben et Real passent aux aveux, donnant les détails sur la durée de leurs relations (trois ans) et le fait qu’ils ont des rapports sexuels régulièrement, spécifiant que Ben est l’homme dans le couple et Real la femme. Il va plus loin en disant qu’il a trois autres « femmes » dans la ville de Limbe.

Le lendemain, 2 aout, Ric est allé avec deux filles qui aussi travaillent dans Colibri pour donner les médicaments à Real, qui se plaignait du mal de dents.

Dans le même temps Ric est aussi arrêté pour motif de soutien aux Ambazoniens — combattents séparatistes en zone anglophone du Cameroun. Sa caution est placée a 30.000 FCFA (environ 46 euros). Ric est homosexuel, mais il n’a pas été arrêté pour l’homosexualité.

Pour Ben et Real, après beaucoup de discussions avec le commandant, il a fixé leurs caution a 500.000 FCFA (environ 765 euros) et pour que l’affaire soit négocier à son niveau. Dans le cas contraire, il menace de les déférer devant les tribunaux.

La famille de Ben a mobilisé une somme de 200.000 FCFA (environ 306 euros), mais toute tentative de communication avec le commandant a été futile.

On a informé les responsables des programmes MARPS (programmes pour les populations les plus à risque de VIH) à CAMNAFAW (Cameroon National Association for Family Welfare, la principale association nationale intervenant dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive, qui est soutenue par le Fonds Mondial).

Ils ont dépêché un émissaire sur le terrain. Après discussion, Ric et Ben ont été libérés sous caution. Ric a été chassé du domicile familial et actuellement est sans abri. Quant à Real, il aussi a été libéré mais on ne sait pas les conditions de sa liberté.

Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.

Articles connexes:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s