Afrique/Afrique subsaharienne

Nigéria : Plaidoirie pour les droits des LGBT ne suffit pas

Rédaction en français par Denis LeBlanc.
(also published in English)

Afrique - graphique de BlackLooks.org

Afrique – graphique de BlackLooks.org

Les militants gays en Afrique doivent se concentrer sur plus que les droits des LGBT, dit Cheikh Eteka Traoré, chef d’une Coalition nigérienne des droits LGBT opposée à la nouvelle loi anti gay de ce pays.

Cette concentration sur une gamme plus large de questions est un des points forts de l’affirmation Mayibuye, dit-il. Cette affirmation a été lancée ce mois-ci par un groupe de militants des droits de la personne comme stratégie afin de plaider non seulement pour la justice pour les minorités sexuelles, mais aussi pour les droits des femmes, la justice économique et la protection de l’environnement.

L’affirmation est aussi un moyen de sensibiliser le mouvement LGBT de l’ouest qu’ une gamme plus large de questions doit être abordée en Afrique, Traoré à dit.

Dans un commentaire sur l’article récent « L’affirmation Mayibuye et le travail pour la justice en Afrique » dans ce blog, il a déclaré :

La raison pour laquelle j’ai signé l’affirmation est simple : le paradigme de notre lutte en tant que militants LGBT en Afrique doit changer.  Les géants qui nous ont précédé ont adopté une approche qui adapte un notion de droits des homosexuels importée d’ailleurs.

Le concept  s’est développé  et dans presque tous les pays d’Afrique les personnes LGBT reconnaissent cette idée. Mais à ce moment de notre histoire, nous sommes un peu coincés. Nous ne pouvons pas livrer des batailles individuelles avec les cadres simples. Tant d’autres questions menacent nos vies et nos occasions de prospérer.

Rappelons-nous que l’idée des droits des homosexuels a émergé dans les pays où les luttes pour la justice économique et la protection sociale ont été atteints. Ce n’est pas encore le cas en Afrique. Nous devons formuler notre lutte dans un moule holistique qui englobe plusieurs idéaux et les thèmes de la justice sociale et économique et la libération politique.

Lorsque nos partisans dans le mouvement LGBT de l’ouest refusent de comprendre pourquoi les discussions sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) d’après 2015 sont importantes, nous ne devons pas abandonner. L’affirmation Mayibuye est pour moi aussi l’occasion de changer la mentalité des alliés occidentaux du mouvement LGBT africain.

Les africains qui veulent signer l’affirmation peuvent visiter le site Web MayibuyePledge.org.

Articles connexes

Publicités

2 réflexions sur “Nigéria : Plaidoirie pour les droits des LGBT ne suffit pas

  1. Pingback: Appel à la Cour au Nigéria pour renverser la loi anti gay | 76 CRIMES

  2. Pingback: Appel à la Cour au Nigéria pour renverser la loi anti gay | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s