Afrique

Les pays africains les plus et les moins homophobes

Selon l'Afrobaromètre: "Alors que l'Afrique est souvent décrite comme le continent des divisions ethniques et religieuses et de l'intolérance, [les données] démontrent un niveau élevé d'acceptation des autres groupes ethniques, des autres religions, des immigrés, et des personnes vivant avec le VIH/SIDA. ... L'attitude fortement négative de l'Afrique envers les homosexuels est une importante exception à sa grande tolérance."

Selon l’Afrobaromètre: « Alors que l’Afrique est souvent décrite comme le continent des divisions ethniques et religieuses et de l’intolérance, [les données] démontrent un niveau élevé d’acceptation des autres groupes ethniques, des autres religions, des immigrés, et des personnes vivant avec le VIH/SIDA. … L’attitude fortement négative de l’Afrique envers les homosexuels est une importante exception à sa grande tolérance. »

Les résultats du sondage de 2014-2015:

Le réseau Afrobaromètre, qui mène des enquêtes d’opinion publique en Afrique, a énuméré les plus homophobes et les moins homophobes des pays africains.

Dans ces quatre pays africains, la majorité des résidents disent qu’ils aimeraient ou ne seraient pas dérangés de vivre près d’un voisin homosexuel:

  • Le Cap Vert, 74%.
  • L’Afrique du Sud, 69%.
  • Le Mozambique, 56%.
  • La Namibie, 55%.

Ces cinq sont les pays dans lesquels le plus petit pourcentage de résidents disent qu’ils aimeraient ou ne seraient pas dérangés de vivre près d’un voisin homosexuel:

  • Le Sénégal, 3%.
  • La Guinée, 4%.
  • L’Ouganda, 5%.
  • Le Burkina Faso, 5%.
  • Le Niger, 5%.

Entre les pays avec des lois contre l’activité homosexuelle, ceux-ci sont les pays les plus tolérants envers l’homosexualité, dans lesquels le plus grand pourcentage de résidents disent qu’ils aimeraient ou ne seraient pas dérangés de vivre près d’un voisin homosexuel:

  • La Namibie, 55% ( la sodomie est illégale en vertu de la common law).
  • L’Île Maurice, 49% ( la peine pour la sodomie peut atteindre jusqu’à 5 ans de l’emprisonnement).
  • Le Botswana, 43% ( la peine pour la sodomie peut atteindre jusqu’à 7 ans de l’emprisonnement).
  • La Tanzanie, 21% (où la peine pour la sodomie est 30 ans de l’emprisonnement).
  • La Tunisie, 17% (où la peine pour la sodomie est 3 ans de l’emprisonnement).
  • Le Maroc, 16% (où la peine pour la sodomie est au moins 3 mois de l’emprisonnement).
  • Le Nigéria, 16% (où la peine pour la sodomie est 14 ans de l’emprisonnement).
  • Le Libéria, 16% ( la peine pour la sodomie peut atteindre jusqu’à un an de l’emprisonnement).
  • Le Kenya, 14% (où la peine pour la sodomie est 5 ans de l’emprisonnement).
Des nouvelles données sur la tolérance en Afrique, présentées par l'Afrobaromètre.

Des nouvelles données sur la tolérance en Afrique, présentées par l’Afrobaromètre.

Au même sujet, TÊTU rapporte:

Afrique : quels sont les pays les plus tolérants envers les homosexuels ?

Un récent sondage mené auprès de 50 000 personnes dans 33 pays d’Afrique dresse un état des lieux des pays les plus tolérants vis-à-vis de l’homosexualité.

Nombreux sont les pays d’Afrique à ne pas tolérer l’homosexualité voire à la pénaliser. D’ailleurs, les médias relaient régulièrement de nouveaux actes homophobes ou transphobes à travers le continent africain.

Un sondage, effectué par AfroBaromètre, révèle que 4 Africains sur 5 apprécieraient assez peu voire pas du tout d’avoir un voisin homosexuel. Mais la réalité est plus nuancée qu’il n’y parait.

L’étude montre une corrélation entre l’environnement législatif du pays et le niveau de tolérance envers l’homosexualité. En effet, les pays qui ne criminalisent pas l’homosexualité comme l’Afrique du Sud ou le Cap Vert montrent le taux d’acceptation le plus élevé par rapport à ceux qui la pénalisent encore. Cependant, dans certains pays, les citoyens sont en avance sur la loi, acceptant plutôt bien l’homosexualité en dépit d’une législation défavorable. C’est le cas de la Namibie et de l’Île Maurice où la population accepte rélativement bien les homosexuels alors que l’homosexualité y est toujours considérée comme un crime.

Enfin, on peut également établir une corrélation entre le degré de tolérance et l’âge et le niveau d’instruction des répondants, les Africains les plus jeunes et les plus instruits étant plus tolérants que les Africains plus âgés et moins instruits.

On peut donc espérer que les mentalités évoluent et tendent vers une meilleurs acceptation de l’homosexualité en jouant sur deux leviers, l’éducation et la dépénalisation.

Retrouvez l’intégralité de cette étude ici.

Publicités

5 réflexions sur “Les pays africains les plus et les moins homophobes

  1. Pingback: Sénégal : campagne référendaire homophobe | 76 Crimes en français

  2. Pingback: Kenya: Bloquez une vidéo pro-tolérance. Google: Non | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Sénégal : l’homophobie s’amplifie | 76 Crimes en français

  4. Pingback: Sénégal : projet de loi contre l’homosexualité | 76 Crimes en français

  5. Pingback: Discours entre amis ou invitation à des refontes en Afrique? | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s