Afrique/Afrique subsaharienne/Non catégorisé

Cameroun : attaques homophobes déguisées en cambriolage?

carte-cameroun

Le Cameroun, pays d’Afrique centra

Deux cambriolages et cette note : « sale petit pédé sois sage… ». C’est ce qu’a vécu en l’espace d’un mois Jules Eloundou, un militant de la cause LGBT au Cameroun. Ces faits ont été rendus publics par le communiqué de presse de Humanity First Cameroon, l’ONG dont Jules Eloundou est le Président. Le communiqué rapporte ainsi l’affaire :

«  Il y a presque un mois aujourd’hui dans la nuit du 5 au 6 aout, le président de HUMANITY FIRST CAMEROON en la personne de Jules Eloundou faisait état sur sa page Facebook d’un cambriolage ayant eu lieu à son domicile en son absence. Cambriolage lui ayant couté une forte somme d’argent qu’il avait mis de côté chez lui et des biens matériels de grande valeur. Les cambrioleurs lui ont également laissé une lettre de menace le traitant de SALE PETIT PEDE et lui recommandant d’être sur ses gardes en ces termes : « sale petit pédé soit sage… ».

Logo de Humanity First Cameroon

Dans la nuit du 8 au 9 septembre 2016, ces derniers ont encore refait surface en enfonçant brutalement la porte d’entrée du domicile du président en l’endommageant sérieusement au passage. Il faut souligner que prit de peur à cause du dernier cambriolage le président de Humanity first avait demandé à un de ses amis de venir lui tenir compagnie pendant qu’il essayait de réunir assez d’argent pour pouvoir déménager de ce quartier.  C’est la présence de ce dernier qui dormait sur le canapé au salon, qui a empêché les bourreaux d’entrer dans son domicile après avoir entendu le coup brutal forcé la porte au point de la briser. Celui-ci pris de peur s’est mis à hurler pour ameuter les voisins c’est ainsi que les briguant en question ont dû prendre la fuite. »

Le caractère homophobe des faits est manifeste. Et, toujours selon le communiqué de Humanity First Cameroon, « tout ceci est visiblement le fruit d’une attaque ciblée et préparée, ayant pour but de faire du mal à la victime. »

Ces « cambriolages » sont inquiétants et à traiter avec sérieux, car l’on se souvient encore qu’au Cameroun,  Eric Ohena Lembembe, un activiste LGBT, avait été sauvagement assassiné en 2013. Tout en demandant à l’Etat camerounais de faire toute la lumière sur ces présumés cambriolages dont son Président est victime, Humanity First Cameroon plaide pour que « toutes les lois discriminatoires à l’égard des minorités sexuelles qui font le lit des abus de tout ordre » soient abrogées.

Publicités

5 réflexions sur “Cameroun : attaques homophobes déguisées en cambriolage?

  1. Pingback: Cameroun : attaques homophobes déguisées en cambriolage? | infos LGBT

  2. Pingback: Cameroun : Rafle dans un bar gay, arrestations en masse | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Cameroun: Arrestation de 12 pour possession de préservatifs | 76 Crimes en français

  4. Pingback: « Agression corrective » au Cameroun | 76 Crimes en français

  5. Pingback: Cameroun: 2 bars conviviaux ferment leurs portes aux gays | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s