Afrique subsaharienne/International

Faites un don pour libérer un couple homosexuel

Par Courtney Stans

Après avoir été condamnés le 17 mai 2019, Evan et Kane ont passé ces deux dernières années dans la prison centrale de Yaoundé. Ils ont été accusé “d’homosexulaité”, une infraction punie par la législation camerounaise.

Ils devraient déjà être libérés néanmoins ils n’ont pas les ressources nécessaires pour payer les amendes qui leur ont été imposées à leur procès. Quand les prisonniers camerounais ne règlent pas leur amende, ils doivent passer 4 mois de plus en prison pour payer leur dette. Vous pouvez faire un don pour les aider.

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR FAIRE UN DON AFIN DE LIBÉRER EVAN ET KANE. Illustration de Vincent Kyabayinze, East Africa Visual Artists (EAVA Artists)
Artists)

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR FAIRE UN DON AFIN DE LIBÉRER EVAN ET KANE. Illustration de Vincent Kyabayinze, East Africa Visual Artists (EAVA Artists)

Les deux conjoints vivaient très heureux dans un quartier reculé de la capitale. En 2019, ils ont été interpellés par les forces de l’ordre alors qu’ils avaient rendez-vous avec les parents de Kane. 

Les parents de Kane n’acceptaient pas cette relation. Quand des connaissances proches de leur fils leur ont appris que Kane fréquentait un homme depuis plusieurs mois, ils ont été fortement surpris et ont réagi négativement. 

L’objectif de cette rencontre était que le couple puisse discuter avec les parents de Kane mais en réalité le rendez-vous était un piège. Les parents les avaient dénoncés aux gendarmes et les deux hommes ont été brusquement interpellés en pleine rue.

Les parents de Kane souhaitaient uniquement que le conjoint de son fils soit arrêté. Pendant l’interpellation, Kane s’est farouchement opposé à l’arrestation de son partenaire. Il a déclaré aux policiers: «  si vous comptez arrêter mon conjoint alors j’irai en prison avec lui ».

C’est ainsi que les deux jeunes hommes ont été arrêtés puis mis en garde à vue pour “homosexualité”. Quelques semaines plus tard, ils ont été déferrés devant le parquet puis emmenés à la prison centrale de Yaoundé.

Les deux hommes n’ont pas eu droit à un avocat pendant leur procès. Ils ont été condamnés à deux ans de prison ferme depuis le 17 mai 2019. Ils doivent payer une amende et des frais de justice d’un montant total de 390 850 francs CFA (environ 596 euros). S’ils ne paient pas cette somme, ils devront passer quatre mois supplémentaires en prison.

Privés de visite et du soutien de leurs amis et de leur famille. Ils se sentent abandonnés par la société et livrés à eux-même. Ils sont très discrets et cachent le motif de leur arrestation aux autres prisonniers afin de ne pas être victime de violences homophobes.

Les deux conjoints vivent dans de mauvaises conditions et souffrent de paludisme. De plus, ils souffrent de diarrhée chronique car ils sont mal nourris en prison (souvent les aliments ne sont pas assez cuits).

Le Projet Pas Seul / Not Alone 2021, organisé par les sites d’information Erasing 76 Crimes et 76 Crimes en français, collecte des fonds pour payer les amendes d’Evan, Kane et de six autres prisonniers LGBT au Cameroun.

Le montant total nécessaire est de 7 226 dollars É-U (environ 5,923.euros). 3 014 $ serviront à payer les amendes des huit hommes LGBT, 2 230 $ à couvrir les frais de représentation juridique bénévole de trois hommes LGBT qui attendent leur procès depuis plus d’un an et 1 982 $ à financer une série de quatre livraisons bimensuelles de nourriture et d’articles d’hygiène aux 11 prisonniers LGBT. Aucun de ces 11 prisonniers n’a été accusé d’une infraction pénale autre que l’homosexualité.

Les dons (déductibles des impôts américains) en faveur du Projet Pas Seul 2021 peuvent être effectués via :

PayPal
Facebook
GoFundMe


L’agent fiscal du projet est la Fondation Saint-Paul pour la réconciliation internationale, une organisation qui soutient le journalisme de défense des droits LGBTQ+, y incluyant 76crimes.com et 76crimesFR.com.

L’agent fiscal du projet est la Fondation Saint-Paul pour la réconciliation internationale, une organisation qui soutient le journalisme de défense des droits LGBTQ+, y incluyant 76crimes.com et 76crimesFR.com.

Pour plus d’informations sur le projet, consultez l’article « Cameroun : Aidez-nous à faire sortir de prison 11 victimes LGBT ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.