Afrique

Cameroun: calvaire d’un élève ambitieux pour son homosexualité

À la mi-mai, Ades, âgé de 18 ans, est en voie d’obtenir son diplôme pour une future carrière universitaire. Puis ses parents apprennent qu’il est gay.

Par Steeves Winner

Ades (pseudonyme) vit avec ses parents dans la ville de Mbalmayo au Cameroun. À la veille de son examen du baccalauréat le 28 mai, il est sauvagement battu par sa mère suite à la découverte de son orientation sexuelle. Par conséquent, ne se présente pas à l’examen pourtant préparé pour la circonstance.

The small city of Mbalmayo is 50 kilometers south of Yaoundé, the capital of Cameroon. (Map courtesy of Ulule.com)

La ville de Mbalmayo se trouve à 50 kilomètres au sud de Yaoundé, la capitale du Cameroun. (Carte de Ulule.com)

Ades est un élève de classe de terminale dans un collègue de la ville de Mbalmayo. D’une orientation sexuelle peu manifeste, il est un garçon très obéissant et surtout très discret et timide.

Brillant et très assidu en classe, sur le chemin de l’école, Ades fait la rencontre d’un jeune homme de 22 ans le nommé Han (pseudonyme) étudiant dans la même ville. Alors les deux garçons commencent à se fréquenter, selon un ami qui est proche de la situation et qui a révélé les événements racontés dans cet article.

Pendant plusieurs semaines déjà, les parents d’Ades sont surpris par ses sortie régulières en pleine préparation de son examen de baccalauréat, qui au Cameroun est la porte d’entrée à l’université et àune carrière. L’examen est offert seulement une fois par an.

Quand il sort, Ades prend toujours pour prétexte son groupe d’étude constitué de ses camarades de classe.

C’est alors qu’à la veille de l’examen, Ades s’en va faire la reconnaissance de sa salle de composition aux environs de 14 heures. Une fois terminé, il va rencontrer son conjoint. Il est donc 19 heures lorsque ses parents commencent à remarquer son absence et s’inquiètent.

À plusieurs reprises, ils essayent de le joindre par téléphone mais en vain. De ce fait, décident d’attendre impatiemment son retour à la maison.
À son retour aux environs de 20h30 min, Ades essaye de se justifier tant bien que mal en inventant une excuse mal acceptée par les parents.

Mais sans trop de bruit, la scène prend fin et Ades s’en va dans sa chambre tout en laissant son téléphone posé sur la table dans la grande salle. D’un coup, son téléphone signale un message. Sa maman, assise tout près de là, saisit le téléphone et découvre un message d’amour signé d’un homme. Chose qui attire son attention et prend l’initiative de parcourir tous les échanges tissés entre les deux conjoints.

C’est à ce moment qu’elle retrouve Ades dans sa chambre et commence à lui administrer une sérieux bastonnade à l’aide d’un gourdin ramassé dans la cour de la maison. Muet de son coté, son papa n’ose intervenir car lui-même est très choqué par cette situation.

Après une lourde série de gourdin, Ades réussit à s’enfuir de la maison sans retour. C’est à cet effet, qu’il rate son examen à travers son absence car jusqu’à ce jour , il n’est toujours rentré à la maison et est recherché par ses parents.

Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.com

Articles connexes dans ce blog:

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Cameroun: calvaire d’un élève ambitieux pour son homosexualité

  1. Pingback: Agression homophobe de 2 militantes lesbiennes au Cameroun | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.