Moyen Orient / Afrique du Nord

Tunisie : ADHEOS souhaite bannir l’ex-ministre Tarek Dhiab de l’espace Schengen.

Ex-ministre tunisien de la jeunesse et des sports, Tarek Dhiab s’est récemment fait remarquer par ses prises de position très controversés sur la place des personnes LGBTI+, à l’antenne d’une chaîne de télévision sportive qatari (Bein sport). Aujourd’hui, ADHEOS (association nationale d’Aide, de Défense Homosexuelle, pour l’Égalité des Orientations Sexuelles) demande à suspendre la délivrance de visa Schengen, à son endroit.

M. Gérald Darmanin   Ministre de l’intérieur

                                                                                         Cabinet du ministre

                                                                                              Ministère de l’intérieur

                                                                                              Place Beauvau

                                                                                              75008 PARIS

Monsieur le Ministre,

Nous attirons votre attention sur les déclarations, à l’occasion du Mondial de football, qui ont été faites par M. Tarek Dhiab, ancien ministre tunisien, sur la chaîne de télévision Qatari Bein sport, et qui consistaient à appeler publiquement à la haine en appelant à l’extermination des Allemands en raison de leur soutien aux personnes LGBT.

Ces propos haineux d’appel public aux meurtres sont, pour nous, inacceptables, surtout lorsqu’ils émanent d’une personne ayant exercé des responsabilités gouvernementales dans son pays et d’un ancien joueur, alors que le sport refuse toute discrimination.

C’est pourquoi, nous vous demandons de veiller personnellement à ce que M. Tarek Dhiab fasse l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) et que cette personne soit l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que sa présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité).

Aussi, nous attendons une réponse de votre part suffisamment claire et forte afin de faire cesser ces appels publics au meurtre d’homosexuels ou de personnes les soutenant en interdisant de présence sur notre territoire ce responsable tunisien qui bafoue les droits de l’Homme.

Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à notre respectueuse considération.

Le Président d’ADHEOS

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.