Afrique subsaharienne/Amériques

Cameroun: Avec l’aide des lecteurs, nous avons libéré 4 prisonniers LGBT

Grâce au soutien de donateurs compatissants, quatre prisonniers homosexuels ont été libérés à Yaoundé, au Cameroun, après que le Projet Pas Seul de ce site et Erasing 76 Crimes aient payé leurs amendes. Chacun d’entre eux avait été reconnu coupable et condamné à six mois de prison pour rien d’autre que ce qu’il aime.

Amir et Elmer regardent vers l’avenir en tant qu’hommes libres – mais, par  mesure de sécurité, ils ne montrent pas leur visage. (Photo de Erasing 76 Crimes)

Les quatre hommes – identifiés pour leur sécurité par les pseudonymes Amir, Elmer, Marty et Dick – sont les premiers à être libérés parmi les huit prisonniers LGBT qui font l’objet de la phase 2022 du ProjetPas Seul (Project Not Alone).

(Après le début du projet de cette année, le total initial de sept prisonniers éligibles a été porté à huit lorsqu’on a appris qu’un huitième prisonnier, une femme trans que nous appelons « Yvonne », avait en fait également été détenu pour des charges liées à l’identité de genre).

Logo du Projet Pas Seul (Project Not Alone) par l’artiste Otavio Zani .

Chaque bénéficiaire du projet Not Alone a été incarcéré pour un simple « crime » homophobe, dans la plupart des cas une violation de la cruelle loi anti-homosexualité du pays, l’article 347-1 du code pénal.

Amir, Elmer, Marty et Dick avaient été condamnés pour avoir enfreint l’article 347-1 après que la police eut fait une descente dans une fête le 4 janvier.

Amir, âgé de 25 ans, est  de corpulence mince, avec un teint légèrement brun et un regard perçant. Il était en couple depuis un an avec Elmer, âgé de 30 ans, de corpulence robuste et au teint foncé. Ils travaillaient ensemble comme cuisiniers dans un restaurant et vivaient ensemble dans un appartement dans le quartier de Biyem Assi à Yaoundé. Ils louaient l’appartement à un propriétaire qui prenait régulièrement de leurs nouvelles.

Le 4 janvier, ils ont reçu la visite de leurs amis, Marty et Dick.

Marty, 30 ans, est grand et a les yeux noirs. Dick, 28 ans, est mince, aux allures d’un mannequin. Tous les quatre passaient un bon moment lorsque le propriétaire les a dénoncés à la police. La police a rapidement fait une descente inopinée  au lieu la fête. Une rude altercation a éclaté,  au cours de laquelle les deux pieds d’Amir ont été blessés.

Les officiers ont arrêté les hommes après avoir remarqué que certains d’entre eux affichaient des manières féminines.

Les quatre ont été reconnus coupables d’homosexualité  et condamnes a  sis moix de prison ferme et un an avec sursis malgré l’aide d’un avocat commis d’office. Chacun a été condamné à six mois de prison et à un an de sursis.

En outre, chacun a été condamné à  payer une amende de 200 000 francs CFA (environ 419 dollars américains).  S’ils payaient ces amendes, ils pourraient être libérés le 10 juillet. Dans le cas contraire, ils devaient travailler pour rembourser les amendes et rester en prison jusqu’au 10 novembre prochain.

Leur vie en prison était misérable et dangereuse car ils étaient entourés à la fois de gardiens homophobes et de prisonniers homophobes.

La prison étant un lieu insalubre, l’état de santé de nos beneficiaires a affecté leur santé. Pour preuves, les blessures sur les pieds d’Amir se sont infectées et   Marty  quant à lui a développé la teigne et la gale.  Afin de trouver guérison, ils se sont rendus à l’infirmerie de la prison et ont reçu des ordonnances pour des médicaments destinés à traiter ces affections, mais qui malheureusement étaient hors de leurs portées. Le prix pour Amir a été estimé à 78 100 francs CFA (environ 164 dollars) et pourour Marty, 72 200 francs CFA (environ 151 dollars).

Après qu’un reporter de l’association Erasing 76 Crimes leur ait rendu visite en prison et ait enquêté sur leur statut juridique, un appel à l’aide a été publié le 28 juin. (« Aidez-nous à libérer 7 LGBT emprisonnés victimes d’homophobie »).

L’objectif de la collecte de fonds était d’atteindre la somme de  4 500 dollars répartie comme suite:2 168 $ pour payer les amendes d’Amir, Elmer, Marty, Dick et d’un autre prisonnier LGBT condamné, Octavia ;

497 $ pour les médicaments d’Amir, Marty et Octavia ;

577 $ pour la  livraison de nourriture et d’articles d’hygiène aux sept détenus LGBT, qui ne recevaient qu’un seul repas par jour de la prison ; et

1 258 dollars pour les frais destinés à l’assistance  juridique et  bénévole de deux détenus LGBT, Cam et Don, qui attendent toujours leur procès. Un appel de fonds supplémentaire pourrait être nécessaire dans les semaines à venir, car Yvonne est également en attente de jugement.

De généreux lecteurs ont rapidement fait don de la totalité des 4 500 dollars, mais pas tout à fait à temps pour qu’un transfert de fonds puisse parvenir au Cameroun avant le 10 juillet.

Avec les premiers fonds donnés, le “Projet Pas Seul” a acheté les médicaments pour Amir, Marty et Octavia.

Ces produits alimentaires et d’hygiène ont été achetés pour les prisonniers LGBTQ dans le cadre du Projet Pas Seul.

Ensuite, après l’arrivée des transferts des fonds au Cameroun, les prisonniers ont reçu une livraison des produits de premières nécessités à l’instar de :

  • Sac de riz,
  • Huile de cuisson,
  • Pâte alimentaire,
  • Savon de bain et savon antiseptique,
  • Eau de javel,
  • Arachides,
  • Alvéoles d’oeufs,
  • Cubes d’oignon et d’ail et
  • Plantains/bananes (beaucoup de bananes, car elles étaient en saison et bon marché).
Le Projet Pas Seul 2022 a acheté une grande quantité de bananes pour les prisonniers LGBTQ parce que les bananes étaient en saison et bon marché.

Les amendes des quatre hommes ont été payées et ils ont été libérés le 28 juillet.

Amir et Elmer ont rencontré un journaliste de Erasing 76 Crimes le 8 août pour exprimer leurs remerciements pour l’aide apportée par les donateurs du “Project Not Alone”.

«  Nous remercions toutes les personnes qui nous ont soutenu dans cette épreuve si difficile et traumatisante. Nous espérons passer à autre chose et surtout vivre en paix sans aucune confrontation avec qui que ce soit. Actuellement, notre souhait est de trouver une chambre d’habitation mais aussi d’ouvrir une petite boutique pour vendre des produits périssables et non périssables dans une localité très éloignée de Yaoundé où nous pourrons vivre en sécurité et dans la discrétion totale  » , ont-ils déclaré.

Ils estiment qu’il leur faut la somme de 660 000 francs CFA (environ 1 000 dollars) pour faire de  ce rêve en réalité.

Leurs deux amis ont un avenir différent en tête. Le 5 août, Marty et Dick ont quitté le pays, empruntant la route périlleuse et clandestine du nord vers le Maroc. De là, ils espèrent trouver la sécurité et l’acceptation en Europe via l’asile. Beaucoup d’autres ont emprunté cette route avant eux. Par exemple, « Two desperate Cameroon refugees’ dangerous trek toward Europe ».

«  Nous avons également été séduits par cette idée » , ont déclaré Amir et Elmer, « Seulement notre état de santé ne nous permet pas de se lancer dans un pareil défi même si nous savons que notre pays condamnera toujours les personnes homosexuelles. »

La libération des quatre hommes n’est que la dernière réalisation du “Projet Not Alone”.

Rappelons qu’en  2018, lors de la première phase du Project Not Alone, trois prisonniers LGBT de Yaoundé ont reçu des livraisons de nourriture pour compléter le seul repas par jour que reçoivent les détenus camerounais. En 2019, le projet a payé des amendes qui ont libéré trois prisonniers gays dans le nord du Cameroun à majorité musulmane. Ensuite, 2020, deux lesbiennes et une femme transgenre ont obtenu une libération anticipée d’une prison de l’est du Cameroun après que le Projet Pas Seul a payé leurs amendes. Et enfin  l’année dernière, le Projet Pas Seul 2021 a libéré 11 prisonniers LGBT à Yaoundé. Ainsi, dans chacun de ces cas, les contributions des donateurs n’ont bénéficié qu’aux prisonniers qui étaient incarcérés pour ce qu’ils sont, et non pour d’autres crimes sans rapport.

Le projet Not Alone est un effort conjoint de Erasing 76 Crimes, de 76 Crimes en français, du sponsor financier de ces sites, la Fondation Saint-Paul pour la réconciliation internationale, et de l’association camerounaise d’aide juridique Défenseurs Sans Frontières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.