Afrique subsaharienne

Cameroun : les personnes LGBTI bénéficient d’un nouveau soutien

Dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux personnes LGBTI au Cameroun, l’association LGBTI Alternatives-Cameroun a entrepris de proposer une formation aux forces de maintien de l’ordre et au personnel de la justice camerounaise. 

Atelier, organisé par Alternatives-Cameroun, pour la formation des forces de maintien de l’ordre et des acteurs de la chaine judiciaire.

Par Courtney Stans

Les réunions du 23 et 24 septembre ont répondu aux recommandations faites par les associations à l’Etat camerounais lors de l’Examen Périodique Universel (EPU) en 2018.

Leur majeure recommandation était de demander la protection de femmes, des jeunes filles et de toutes les autres personnes vulnérables contre toutes formes de violences et donc par extension contre toutes les violences faites à l’encontre des personnes LGBTI.

Cette rencontre a débuté par une analyse du nombre de malades du VIH chez les personnes LGBTI. Malgré les efforts du gouvernement, il y a une augmentation du taux de VIH chez les personnes LGBTQI. Ces dernières sont socialement marginalisées et confrontées à diverses atteintes aux droits humains qui les rendent plus vulnérables au VIH.

Dans le cadre du Plan Stratégique National de lutte contre le VIH/Sida, un groupe de professionnel est en cours d’élaboration en vue de l’amélioration de la prise en charge des personnes LGBTQ+.

Une commissaire de police participante à la réunion a constaté : « Le nombre de nouvelles personnes infectées continue d’augmenter car les personnes LGBTQI ont recours à des pratiques sexuelles à risque ce qui les exposent d’avantage au virus. Nous travaillons avec les personnes infectées pour qu’elles soit vigilantes sur la prise de leur médicaments afin qu’elles puissent avoir une charge virale indétectable. En ce moment, une étude est en cours pour améliorer les données sur les personnes transgenres et MSM. »

Le Cameroun a été évalué dans l’EPU pour la première fois en 2009, puis en 2013 et  en 2018. La prochaine session aura lieu en 2022.

C’est un grand pas en avant pour le Cameroun car initialement le gouvernement était sceptique quant aux demandes des associations mais celles-ci ont désormais été pris en compte.

Un intendant de prison participant à la réunion à soulevé la question de la dépénalisation de l’homosexualité et a souhaité que tout ces recommandations nous conduisent vers l’acceptation de l’autre peu importe son genre ou son orientation sexuelle. 

Cependant, l’état camerounais peut déposer son droit de veto sur toutes les recommandations de son choix. La question de la dépénalisation de l’homosexualité est actuellement en pourparler. Depuis 2009, le Cameroun a été interpellé 3 fois sur sur ce sujet mais jusqu’ici le gouvernement n’a pas cédé. 

Un autre participant a précisé que l’approche du Cameroun sur la question de l’homosexualité était surtout sanitaire. Le Cameroun mets tout en œuvre pour que les populations vulnérables ou LGBTQI puissent être intégrées dans toutes les politiques de santé publiques afin de respecter les droits humains.

Un officier des forces de maintien de l’ordre a pris la parole et a remercié les organisations à base communautaire telles qu’Alternatives-Cameroun pour ce qu’ils font au quotidien pour améliorer non seulement l’accès aux soins de santé des populations LGBTQ+ mais aussi pour limiter les violences basées sur le genre.

Cet officier a précisé qu’il ne comprenait pas vraiment l’intérêt de se pencher sur la question des personnes LGBTI pendant ces premiers ateliers mais depuis il a compris le bien fondé de toutes ces réunions et souligne que c’est un pas en avant pour la police car les personnes formées peuvent désormais former leurs pairs. 

Ceci est une remarquable avancée dans cadre du soutien des personnes LGBTI au Cameroun.

L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.