Afrique subsaharienne

Cameroun : Un professeur destitué de ses fonctions après avoir tenu des propos homophobes

Au Cameroun, un professeur de l’Institut des relations internationales à l’Université de Yaoundé a été sanctionné après avoir tenu des propos homophobes contre des dirigeants politiques.

Professeur Pascal Messanga Nyamding. (Photo de Camer.be)

Par Courtney Stans

Le professeur Pascal Messanga Nyamding a été démis de ses fonctions après avoir exprimé son mépris envers des dirigeants politiques camerounais. Il a tenu les propos suivants :  » Au gouvernement, nous avons des ministres qui sont des PD, des DG qui sont des PD et des responsables de l’université PD ».

Ces remarques homophobes ont conduit le comité Idaho France à demander que cet homme reçoive une interdiction de territoire en Europe et au Canada. En effet, ils ont sollicité le Parlement Européen, la Commission Europénne et le Canada afin que l’accès aux États membres de l’Europe lui soit refusé car ces propos sont contraires aux valeurs de l’Union Européenne et à la charte des droits de l’homme.

Le mot  « PD » ou  « pédéraste » est une insulte homophobe insinuant que tous les homosexuels sont des pédophiles. Il ne faut pas faire l’amalgame entre : homosexualité et pédophilie. Les homosexuels ne sont pas des prédateurs d’enfants.

Cet enseignant insultait sans cesse ses étudiants, il incitait à la haine et à la violence à travers des discours discriminatoires voire d’intimidation. Pendant une émission de télivision, il a également traité « d’homosexuel » un de ses adversaires politiques.

Sa condamnation à réjoui toute la communauté homosexuelle car cette sanction traduit la volonté de l’université à respecter ses étudiants peu importe leur orientation sexuelle.

Un défenseur des droits de personnes LGBTI s’exprime : « Nous ne souhaitons pas que ce professeur devienne l’ennemi public numéro 1, même s’il a tenu des propos objectifiants et dégradants. Nous souhaitons uniquement le respect des droits des personnes homosexuelles. Nous sommes tous des êtres humains, ainsi, nous avons tous droit au respect de la dignité humaine ».

Cependant, sa sanction a été annulée puis réexaminée. En effet, il a finalement retrouvé un poste situé à plus de 600 kilomètres de la capitale.

Le lundi 22 mars 2021, Messanga Nyamding est transféré à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Ngaoundéré à Garoua. Cette université se trouve dans le nord du pays, à plus de 1 000 kilomètres en voiture de Yaoundé. Cette décision soulève un questionnement :  » Est-ce réellement la bonne solution ? « 

Articles connexes:


L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.