Afrique subsaharienne

Cameroun : être homosexuel n’est pas un tort

Contre discriminations et insultes, un parent défend son fils pourtant homosexuel dans un quartier de Yaoundé. Face à un voisinage en colère, il déclare : « être homosexuel n’est un tort » .

Le quartier Emana de Yaoundé au Cameroun. (Photo de 2BS Group)

Par Courtney Stans

La scène se déroule dans un quartier de la ville de Yaoundé au Cameroun en date du 17 juin 2020.  Thom (pseudonyme) a juste 19 ans et vit avec ses parents dans un coin de la ville où l’homosexualité n’est pas appréciée par l’entourage.

D’un air efféminé, Thom a réussi a gagné la confiance de ses parents et de ses frères, qui vivent sous le même toit que lui sans poser des questions ou encore manifester des discriminations.

« Il s’agit d’un enfant comme tous les autres, nous ne voyons aucune différence entre lui et les autres enfants » déclare son père, très accablé par les comportements de rejet du voisinage qui trouve un problème sur l’orientation sexuelle du jeune homme.

Tout se passe très rapidement ce jour lorsque Thom traverse la grande cour séparant le domicile de ses parents à celui du voisinage. « Ce n’est pas la cour des pédés, arrête de toucher mon mur » lance l’un des voisins. Ces paroles blessent profondément le pauvre garçon, qui retrouve le domicile parental les yeux engloutis de larmes.

Cet état émotionnel interpelle alors son papa qui apprend de son fils le comportement du voisin. Sans hésitation, il va rencontrer ce dernier pour savoir ce qu’il reproche à Thom. Très vite, le voisin s’emporte et traite ce parent de père de pédé.

« Être homosexuel n’est pas un tort », adresse le parent au voisin. Apres vive tempête, le parent défend farouchement son fils en rejetant le tort au voisin homophobe. « Si  tes fils sont saints alors laisses-moi vivre avec mes démons ». Paroles qui ramènent le voisin dans son domicile sans dire mot.

Courtney Stans ajoute:

Tel est le comportement à encourager et promouvoir des parents des enfants homosexuels. Ne pas avoir honte de son enfant, c’est le respecter et l’aimer tel qu’il est sans se poser des questions.

Vivre les parents à l’esprit grand!


L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Une réflexion sur “Cameroun : être homosexuel n’est pas un tort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.