Afrique

Cameroun : 5 défenseurs incarcérés sans accusation spécifique

Cinq défenseurs des personnes LGBTI de l’organisation identitaire Avenir Jeune de l’Ouest-Cameroun sont actuellement en arrêt dans les geôles du commissariat de Dschang pour motif de suspicion d’homosexualité.

Une botte piétinant un drapeau arc-en-ciel -- une image utilisée par des partisans des hommes emprisonnés au Cameroun.

Une botte piétinant un drapeau arc-en-ciel — une image utilisée par des partisans des défenseurs emprisonnés au Cameroun.

Par Steeves Winner

Aux environs de 19h dans la nuit du 20 avril alors que le personnel du centre d’Avenir Jeune de l’Ouest (AJO) de Dschang s’apprêtait à fermer les locaux pour se rendre dans leurs domiciles respectifs, des hommes inconnus en civil leur demandent de présenter leurs identités.

Affichant un air de réserve et de questionnement, les défenseurs d’AJO ne résistent guère à cette demande faite par les policiers qui, au préalable, ont omis de se présenter selon les procédures d’interpellation policières.
Par la suite, ces derniers sont brutalisés et introduits dans un véhicule en direction du Commissariat Central de Dschang sans motif cité.

Selon le Président de cette organisation Monsieur François Lele :

« Nous comptons 05 personnes incarcérées dont le Directeur Exécutif, le Gardien et 03 Pairs Educateurs au Commissariat Central de Dschang. Jusqu’ici ils n’ont toujours pas été notifiés  des motif(s) de leur détention actuelle et des violences et agressivités qu’ils ont subies. Aucune visite n’est autorisée » .

À partir du week-end dernier, selon le Point Focal Droits Humains qui s’est rendu au Commissariat Central de Dschang où il a rencontré l’Officier de Police en Poste :

« Les éléments sont les suivants : (1) Les incarcérés ont étés arrêtés par la Sureté Territoriale. (2) C’est lundi 23 avril 2018 qu’ils seront auditionnés sur les motifs de leur arrestation dont ils sont ignorants ».

Les accusations spécifiques contre les défenseurs n’ont pas encore été annoncées.

Monsieur Lele déclare que :

« Un autre fait d’importance capitale et qui porte atteinte à la sécurité et à la vie privée de nos bénéficiaires et membres est la visite inopinée et systématique des domiciles de nos bénéficiaires et membres par les forces de police suivie d’un interrogatoire sur la qualité du lien avec le Centre AJO de Dschang et leurs orientations sexuelles.

Cette situation nous laisse dans un climat hautement délétère et dans une psychose générale dans la communauté. Cette Angoisse est d’autant plus grande du fait du mystère entretenu par les Officiers en poste au Commissariat Central de Dschang autour du motif des arrestations de nos membres et personnels et des descentes inopportunes dans nos domiciles » .

Logo de l'association Avenir Jeune de l'Ouest

Logo de l’association Avenir Jeune de l’Ouest

AJO est une organisation LGBTI créée en septembre 2016. Elle travaille sur une problématique importante: la lutte contre le VIH/sida-IST et la défense, protection, promotion des droits des LGBTI y compris les travailleurs (se) s de sexe. Cette problèmatique parait étrange dans cette ville et semble heurter la sensibilité de l’environnement qui est très hostile et homophobe.

Malgré la clameur de la plateforme LGBTI du Cameroun, aucune solution n’est encore trouvée pour le moment et les cinq défenseurs restent toujours incarcérés.

Hier AJO publie ce communiqué de presse:

Avenir Jeune de l’Ouest victime d’arrestations et incarcerations arbitraires

Urgence!!!

Cher tous,

Arrivé au sixième jour d’incarcération de nos pairs, des plaintes importantes de souffrances psychosomatiques se font de plus en plus ressentir ce matin.

Le DIREX souffre d’un double trouble douloureux céphalique et thoracique de niveau 7 sur l’échelle d’évaluation de la douleur. Cette situation alarmante demande une intervention rapide d’un médecin.

Les autres pairs incarcérés ont également une santé fragile et nous craignons un effet contagion doublé d’un effet boule de neige.

Nous en appelons donc à la mise à disposition d’une équipe médicale et psychologique pour apporter toute l’assistance indispensable à notre équipe.

Nous vous remercions
AVENIR JEUNE DE L’OUEST

Association pour la promotion de la santé, des droits Humains et du développement

BP : 292 Bafoussam

Email : Avenirjeunes2015@ yahoo.fr

Aujourd’hui, AJO ajoute:

ALERTE !!!
AVENIR JEUNE DE L’OUEST VICTIME D’ARRESTATIONS ET INCARCERATIONS ARBITRAIRES

Nous sommes rendus au septième jour d’incarcération de nos membres et nous ne vous cachons pas que nos inquiétudes sont de plus en plus grandes.

Nous remercions déjà le Fonds Mondial à travers le partenariat Camnafaw-Affirmative Action et tous les autres partenaires, pour l’ensemble du soutien moral, nutritionnel et juridique que nous recevons jusque-là.

Mais ne pouvons pas manquer de dire la psychose collective qui nous acère violemment voyant la situation rester quasi sans issus à la libération de nos pairs.

Elle est d’autant plus exacerbée car demain (27 avril 2018) est le dernier jour ouvrable de la semaine et si nos pairs ne sont pas libérés ce vendredi, ils devront passer cinq jours supplémentaires avant d’envisager des possibilités de libération étant entendu que nous allons entrer dans un week-end très long avec deux jours fériés suite à la célébration de la fête du travail (lundi le 30 avril et mardi le 01 mai 2018).

Avec une santé déjà alarmante pour notre directeur exécutif et fragile pour les autres pairs, nous pouvons imaginer les dégâts psychologiques au suivant de cet emprisonnement survenu de manière brutale en l’absence d’une infraction dûment constatée qui ne peuvent qu’entretenir et maintenir les troubles psychosomatiques constatés et qui demandent une intervention rapide et efficace.

Une fois de plus, nous en appelons à un acte décisif demain pour la libération pure et simple de nos pairs.

Il est probablement évident que nous vous en demandons peut-être beaucoup mais c’est au travers d’une riposte collective et concertée que nous parviendrons en la libération de nos pairs pour que triomphe la justice et les droits humains.

Je vous remercie

———–
François Patrick WAFFO LELE
Président – Fondateur
Avenir Jeune de l’Ouest (AJO)
Santé-Egalité-Développement
Siège social Bafoussam-Cameroun
BP 292
Antenne à Dschang-Cameroun
Email : avenirjeunes2015@yahoo.fr
avenirjeunes2015@gmail.com
Facebook: http://www.facebook.com/avenirjeunedelouest
Site internet: www.ajo.cm
 » Ensemble pour une société juste et sans discrimination ».

Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Vous pouvez le contacter à steeves.w@yahoo.com.

Articles connexes:

Publicités

3 réflexions sur “Cameroun : 5 défenseurs incarcérés sans accusation spécifique

  1. Pingback: Dites non: 5 examens anaux proposés à Dschang au Cameroun | 76 Crimes en français

  2. Pingback: Libérés au Cameroun : les 5 défenseurs détenus pendant 6 jours | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Cameroun : 25 personnes aux arrêts | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.