Afrique/Afrique subsaharienne/Foi et religion

Appel au Pape: Arrêtez la haine au Cameroun

Au Cameroun, la réapparition de la rhétorique anti-LGBTI chez l’Église catholique a été notée et critiquée par l’association Alternatives-Cameroun, basée à Douala. Voici comment Le Journal du Cameroun décrit la Conférence épiscopale nationale du 11 janvier 2016:

Conférence épiscopale nationale: l’homosexualité au centre de la 39e édition

Mgr Samuel Kleda, archevêque métropolitain de Douala: « Il n’est pas possible d’accepter une telle pratique » . (Photo de Franziska-aachen.de)

Mgr Samuel Kleda, archevêque métropolitain de Douala: « Il n’est pas possible d’accepter une telle pratique » . (Photo de Franziska-aachen.de)

Pour Mgr Samuel Kleda, président de la Conférence épiscopale nationale et Archevêque métropolitain de Douala, « il n’est pas possible d’accepter une telle pratique qui menace la structure de la famille et les bases de l’église ».  A sa suite, Mgr Joseph Atanga, un Catholique, a qualifié le problème de « grave », même s’il ne doit pas constituer un motif de stigmatisation des homosexuels par l’Église (en excluant ces derniers de la chrétienté).

L’association AlternativesCameroun, qui lutte contre le SIDA et soutient les droits des minorités sexuelles, a publié ce communiqué, qui demande au Pape François d’intervenir:

Cameroun : Quand l’Église Catholique continue à prêcher la haine

Les sorties médiatiques et discours des dignitaires de l’église catholique du Cameroun ces dernières semaines se radicalisent d’avantage quand il s’agit de l’homosexualité. La dernière en date est la réunion de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun tenue à Batouri le 12 Janvier 2015, réunion au cours de laquelle ces hommes d’église ont prescrit « Zéro Tolérance » contre l’homosexualité.

Les faits

Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala: L'homosexualité est « une chose abominable et ... une menace » . (Photo de LeffortCamerounais.com)

Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala: L’homosexualité est « une chose abominable et … une menace contre la race humaine » . (Photo de LeffortCamerounais.com)

La Conférence épiscopale nationale du Cameroun s’est tenue le 12 janvier dernier à Batouri, rassemblant l’ensemble des évêques du Cameroun. Il en ressort de cette réunion un appel unanime des évêques à tous les fidèles catholique de « bonne moralité » à barrer la voie à l’homosexualité, aux motifs que « cette chose abominable et contrenature constitue une menace pour l’éclosion [sic] sociale ».

On se souvient encore, du Synode sur la famille tenu il y a quelques mois, lorsque le même prélat considérait l’homosexualité comme une menace contre la famille. Le Cardinal Tumi a même déclaré que l’homosexualité est une « menace contre la race humaine ». Les juristes catholiques, pour leur part, ont considéré l’homosexualité comme une pathologie clinique qui devrait retenir l’attention des différents hôpitaux.

On dirait bien que l’église catholique manque bien d’illuminés pour comprendre que la sexualité d’un individu n’influence en rien la cohésion et l’équilibre sociale ou la pérennité de la famille. Au contraire, une sexualité équilibrée est le gage même de la cohésion, de la stabilité et de la pérennité.

Par ces propos haineux et hypocrites de l’église catholique du Cameroun (qui rassemble environ 37% de la population chrétienne du pays), à l’encontre des homosexuels contribue davantage à la déstabilisation de la société et de la famille qu’à leur cohésion.

Le pape François (Photo de SourceFed.com)

Le pape François (Photo de SourceFed.com)

Cette église plus que jamais veut dresser les Camerounais les uns contre les autres, dépassant ainsi sa mission de promouvoir l’amour, la tolérance et la paix.  L’histoire ne lui a-t-elle pas servi de leçon à ce jour ? De l’esclavage au génocide rwandais en passant par l’holocauste. Maintenant c’est le tour de l’homosexualité.

Si le Pape François semble avoir un discours plus conciliant sur le sujet, force est de constater que le chef de l’église catholique a du mal à harmoniser ce discours au sein de l’église catholique dont il est à la tête.

Nous — Alternatives Cameroun — disons « NON » à cette institutionnalisation de la haine au sein de l’église catholique du Cameroun ;

Nous appelons l’église catholique à remplir sa mission première qui est celle de promouvoir la paix, l’amour, la tolérance et à être enfin du côté des opprimés et des laissés pour compte ;

Nous appelons enfin le Pape François (chef de l’église catholique) à rappeler à l’ordre le prélat camerounais notamment les évêques de la Conférence épiscopale et à harmoniser enfin le discours au sein de cette église.

 

Publicités

Une réflexion sur “Appel au Pape: Arrêtez la haine au Cameroun

  1. Pingback: Appel au Pape: Arrêtez la haine au Cameroun | Ruby Pratka – Year of No Fear

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s