Afrique/Afrique subsaharienne/Commentaire

Centre médical dépouillé à Douala, au Cameroun

Centre Médical Empower (Photo de Aids Acodev Cameroon)

Centre Médical Empower (Photo de Aids Acodev Cameroon)

Le Centre Médical Empower, local de l’association Aids Acodev Cameroun, à Douala, est de nouveau victime de malfaiteurs criminels. Douala, avec plus de 3,000,000 d’habitants, est la plus grande ville du pays.

En effet, c’est dans la nuit du 21 au 22 novembre, au lieu dit Ndogbong, Carrefour Citadelles, autour de 2 à 3 heurs du matin, lorsque  des individus non identifiés ont fait éruption dans le Centre Empower, en entrant par le plafond.

Ainsi, ces malfaiteurs ont presque tout vidé du Centre. Il n’y a plus de matériaux nécessaires pour que le Centre offre les services médicaux et de de prévention du VIH.

Les bandits ont emporté l’inventaire: un microscope Olympus,  un tensiomètre, deux ordinateurs complets Compaq, un téléphone fixe Camtel, une clé Internet Camtel, deux imprimantes laser, un poste téléviseur SAMSUNG, un gluconome, le frigo, deux matelas, un lit, les vingt-six chaises, et deux tables.

Pièce cambriolée, photo intérieur au Centre le 23 novembre 2014

Pièce cambriolée, photo intérieur au Centre le 23 novembre 2014 (Photo de Aids Acodev Cameroon)

Les malfaiteurs se sont soustraits «pour se fondre dans la nature avec les dits objets volés. Et ce n’est qu’à 8 heures du matin que l’une de nos infirmières a constaté le délit ce 22 novembre.» nous informe le président de l’association Adonis Tchoudja.

Il nous précise que « c’est la deuxième foi que le centre est Cambriolé la première foi c’étais le 13 Décembre 2013 et plusieurs matériels avais été emportés.»

Tchoudja fait appel à la grande communauté pour de l’aide de façon urgente afin de remplacer ces matériaux afin de permettre au Centre de poursuivre sa mission aussitôt que possible.

Aids Acodev Cameroun, créé en 2009 par un groupe de jeunes travailleurs du sexe qui étaient au courant que le travail sexuel peut augmenter le risque de contracter une IST, notamment le VIH et l’hépatite virale. Le groupe aide les personnes défavorisés et les plus vulnérables, particulièrement les travailleurs et travailleuses de sexe.

Adonis Tchoudja (Photo de Aids Acodev Cameroun)

Adonis Tchoudja (Photo de Aids Acodev Cameroun)

Nous faisons des « campagnes pour les droits humains des travailleurs du sexe, notamment de leur droit d’avoir accès aux services médicaux, l’information, la formation et l’éducation. Nous luttons aussi contre toutes les formes de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, réelle ou imaginaire.» nous précise Tchoudja.

C’est donc en toute urgence que le groupe doit remettre au travail son centre médical. Nous demandons à la grande communauté de répondre à l’appel à l’aide.  Si vous pouvez aider, SVP communiquer avec: Aids Acodev Cameroun au: acodes2007@gmail.com

Cliquez ce lien pour lire tous les articles au sujet du Cameroun au site 76CrimesFR.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s