Afrique subsaharienne

Cameroun : Le bilan du ministre de la santé face au Covid-19 (et VIH aussi)

Le Ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a dressé le bilan de la pandémie au cours d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Vih/Sida.

Manaouda Malachie (Photo d’ActuCameroun)

Par Courtney Stans

Quarante ans après le début de la riposte à l’épidémie de VIH, la stratégie mise en place par le gouvernement s’avère donc payante. À en croire le ministre de la santé publique, les résultats obtenus sont encourageants et permettent d’envisager l’avenir avec optimisme.

Dans le cadre de la prévention et de la prise en charge, il s’avère donc impérieux de poursuivre les efforts dans la lutte contre cette pathologie. C’est en ce sens que le Ministère de la santé est revenu sur les récentes dispositions prises par le gouvernement :

  • L’amélioration de l’accessibilité du dépistage,
  • L’intensification de la lutte contre la stigmatisation et la discrimination,
  • L’exemption des frais liés à la prise en charge de cette pathologie,
  • Le démarrage effectif des “user fees” dans les 10 régions du Cameroun.

L’expertise partagée dans la gestion des pandémies aujourd’hui, doit être mise à contribution pour la gestion de la Covid-19. A en croire le ministère de la santé, la stratégie mise sur pied a su jusqu’ici combattre la propagation du virus à grande échelle.

Le bilan actuel est de (fin novembre) : 24 189 cas de Covid-19 confirmés, 22 939 personnes guéries, 813 cas actifs, ainsi que 62 patients suivis dans les Unités de Prises en Charge dédiées. A ce jour, 437 décès sont à déplorer. Le taux de guérison lui est de plus de 95%.

Une performance saluée notamment par l’Organisation mondiale de la santé (Oms), qui classe le Cameroun parmi les deux pays, ayant le mieux assuré la gestion de la pandémie sur le continent.

Chiffres à l’appui, il en ressort que près de 1 250 000 personnes ont été testées dont 329 218 femmes enceintes. Manaouda Malachie ajoute que le travail de dépistage lié à la COVID-19 a permis de faire ressortir 37 400 nouveaux cas de personnes vivant avec le VIH, dont 30 061 personnes mises sous traitement antirétroviraux (Arv).

L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.