Afrique subsaharienne/Commentaire

Vote présidentiel Nigérien: «fanatique du charia» ou «titulaire inepte»

Auteur: Colin Stewart

Muhammadu Buhari (Photo by Wikiregina via Wikimedia Commons)

Muhammadu Buhari (Photo par Wikiregina via Wikimedia Commons)

Alors que le Nigeria se prépare à voter pour le président le 14 février, l’auteur et activiste nigérian Yemisi Ilesanmi prévoit un choix entre le mauvais et le pire, surtout pour les personnes LGBTI qui sont déjà tyrannisées par la nouvelle loi anti-gay du pays depuis 2014.

Les principaux candidats sont l’ancien chef militaire le général Muhammadu Buhari du principal parti d’opposition, le All Progressive Congress (APC), et le président Goodluck Jonathan du Peoples Democratic Party (PDP), qui a signé il y a un an, la dure loi anti-gay.

Buhari, un musulman du nord du Nigéria à majorité musulmane, a un colistier chrétien du sud. Jonathan, un chrétien du sud dominé par les chrétiens, a un colistier musulman du nord.

Au Nigeria, les voix les plus fortes des deux religions sont anti-gay.

Bien que Buhari ait perdu décisivement à Jonathan à l’élection présidentielle de 2011, certains observateurs prédisent une course serrée cette année en raison de l’incapacité de Jonathan de vaincre l’insurrection de Boko Haram dans le nord.

Voici un extrait de l’analyse critique de Yemisi Ilesanmi au blog Free-Thought Blogs:

« Je frémis à penser à ce qui arriverait aux gais, lesbiennes, bisexuels et trans sous une présidence Buhari. Oui, les homosexuels n’ont rien que de la malchance sous le régime Goodluck Jonathan; après tout, l’ignorant et mou Goodluck Jonathan a signé le projet de loi anti-gay, probablement sous la pression de ses conseillers. Néanmoins, je frémis; je frémis à penser vraiment ce qui se passerait dans un régime avec Muhammadu Buhari. Il ne serait pas seulement 14 années d’emprisonnement pour toute personne prise dans une relation de même sexe, il serait, bien entendu approuvés par l’État, le fouet libre, et le lynchage de gays, lesbiennes, bisexuels et trans dans les rues de chaque État au Nigeria.

Nigerian President Goodluck Jonathan (Photo courtesy of Wikimedia Commons)

Le président nigérian Goodluck Jonathan (Photo de Wikimedia Commons)

Je ne peux penser à la possibilité de s’engager dans une discussion rationnelle sur les droits des LGBT avec le président Goodluck Jonathan. En fait, je pense que la grande tâche ne serait pas comment convaincre Goodluck Jonathan que les homosexuels sont des êtres humains qui méritent le respect, la dignité et les droits humains, mais la tâche serait comment le convaincre de cultiver une épine et de résister aux conseillers inutiles et aux politiciens primitifs qui l’entourent.

Considérant que je ne peux même pas imaginer le fanatique de la charia, Muhammadu Buhari, permettre à qui que ce soit une audience pour discuter des droits humains des lesbiennes, des bisexuels, des homosexuels et des transsexuels. L’homme pourrait bien mettre une fatwa sur la tête des défenseurs des droits LGBT! C’est là la différence.

Encore une fois, pourquoi n’importe qui lesbienne, gay, bisexuelle ou trans soutiendrais un billet présidentiel de Muhammadu Buhari? Pourquoi quelqu’un qui croit aux droits humains, aux droits des femmes, et partisan des droits des LGBT voudrait Muhammadu Buhari à la tête des affaires dans un pays qui est déjà rétrograde et qui ne respecter ni les femmes ni les droits humains des LGBT? Il déconcerte vraiment l’intelligence! »

Yemisi Ilesanmi est fondatrice et coordinatrice du groupe Nigérien, la Campagne des LGBTI en diaspora contre des lois anti-gay (Nigerian LGBTIs in Diaspora Against Anti-Same Sex Laws).

Pour plus d’informations, lire son poste complet : « Choisir entre le fanatique de la charia et l’inepte président sortant: Le triste cas d’une nation lâche. » (Choosing between the Sharia fanatic and the inept, incumbent President: The sad case of a gutless nation.)

Faire le clic ici pour voir nos articles au sujet du Nigéria au blog 76CrimesFR.com

Publicités

2 réflexions sur “Vote présidentiel Nigérien: «fanatique du charia» ou «titulaire inepte»

  1. Pingback: «Viol correctif» au Cameroun: 4 femmes, 5 violeurs, 0 enquêtes | 76 CRIMES

  2. Pingback: «Viol correctif» au Cameroun: 4 femmes, 5 violeurs, 0 enquêtes | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s