Afrique subsaharienne

Jour de sortie des Kuchus – célébrer malgré la loi anti gay

Par Colin Stewart

Beach scene at Kuchus' Day Out in Uganda. (Photo courtesy of Facebook)

Scène de plage au Jour de sortie des Kuchus en Ouganda. (Photo de Facebook)

Environ 100 personnes se sont rassemblées sur une plage en Ouganda le week-end dernier pour célébrer la solidarité LGBTI dans un pays de plus en plus anti gay afin d’avoir du plaisir.

L’événement, appelé Day Out Kuchus, (Jour de sortie des Kuchus), a été organisé par le groupe anti SIDA et pro-LGBTIQ, le Youth on Rock Foundation (Fondation de la jeunesse sur Rock). Le mot «kuchu» – argot ougandaise pour « gay » – est un terme que les personnes LGBT ont récupéré.

Pour éviter d’attirer l’attention de la police, la sortie a été organisée dans le secret.

Kuchus' Day Out was a time for LGBTIQ community solidarity in Uganda. (Photo courtesy of Facebook)

Jour de sortie des Kuchus, un temps de solidarité pour la communauté LGBTIQ en Ouganda. (Photo de Facebook)

« Il a été un succès, et en toute sécurité », a déclaré par la suite l’organisateur de la sortie Frank Kamya, secrétaire/administrateur du Youth on Rock Foundation. « C’était vraiment amusant, un signe d’unité, de solidarité, de bonne organisation, de la mise en réseau, une fête pleine d’énergie, et une occasion de penser au-delà de ce que nous traversons dans un pays anti gay. »

La randonnée était aussi une pratique pour une plus grande fête, la Plage en Fierté, proposée par Youth on Rock pour plus tard cet été.

Pour les deux dernières années, la communauté LGBTQI en Ouganda a célébré la Plage en Fierté. Mais Kamya note que l’organisateur pionnier de l’événement, l’organisation féministe lesbienne et transgenre le Freedom and Roam Uganda (Liberté de se promener en Uganda) (FARUG), et d’autres organisations ont décidé de ne pas prendre le risque d’organiser l’événement cette année, craignant une attaque par la police.

Youth on Rock Foundation, cependant, croit fermement en l’importance de la célébration continuelle de fierté de LGBTIQ en Ouganda. Kamya dit que les raisons pour continuer de fêter la Plage en Fierté comprennent:

  • Pour favoriser l’unité de de base de la communauté LGBTIQ.
  • Pour apprendre les uns des autres la meilleure façon de vivre en Ouganda, malgré l’adoption de la loi anti gay.
  • Pour attirer un groupe solide de militants bénévoles qui peuvent continuer à soutenir les personnes LGBTIQ et la défense de leurs droits.
  • Pour réfléchir sur la façon de renforcer la sécurité personnelle en tant que communauté LGBTIQ.
  • Pour interagir sur la plage avec la communauté hétérosexuelle, pour essayer de comprendre leurs perceptions actuelles, et pour fournir un modèle de comment la communauté plus large et les personnes LGBTIQ peuvent vivre ensemble harmonieusement.
  • Pour augmenter l’estime de soi chez les personnes LGBTIQ en partageant des témoignages et des histoires personnelles.

«Nous avons accompli ces objectifs», a déclaré Kamya de la journée de sortie des Kuchus.

Publicités

3 réflexions sur “Jour de sortie des Kuchus – célébrer malgré la loi anti gay

  1. Pingback: Cameroun : un village veut se libérer du ‘démon’ homosexuel | 76 CRIMES

  2. Pingback: Cameroun : un village veut se libérer du ‘démon’ homosexuel | 76 Crimes en français

  3. Pingback: OMS: La lutte anti-sida par l’abrogation des lois anti-gays | 76 CRIMES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s