Afrique subsaharienne

Cameroun : Une plateforme plus que UNIE

La plateforme UNITY du Cameroun, qui est l’organe qui unit toutes les 34 organisations de défense des droits des personnes LGBTI du Cameroun, a signé un prestigieux contrat avec la Délégation de l’Union Européenne du Cameroun.

Michel Engama rencontre des représentants de l’Union européenne.

Par Courtney Stans

Unies autour d’une même dynamique, les 34 organisations de défense des droits des personnes LGBTI du Cameroun ont entrepris un plaidoyer à travers leur président à la personne de Monsieur Michel ENGAMA en direction de l’ambassadeur de l’Union européenne au Cameroun, son excellence Philippe Van Damme.

 En vue de renforcer les capacités des organisations membres de la plateforme UNITY, ce plaidoyer a abouti à un contrat de trois ans en vue d’améliorer le travail des 34 organisations pour un meilleur encadrement mais aussi construction d’un environnement propice au bien-être des personnes LGBTI et de leur défenseur.

C’est ainsi que HUMANITY FIRST CAMEROUN, AVAF et CAMFAIDS seront les trois porteurs du projet. Chacun occupant une place respective à l’instar de la CAMFAIDS, porteur principal dudit projet. 

Il s’agira alors d’un renforcement institutionnel, d’un renforcement organisationnel des 34 organisations membres de la plateforme UNITY mais aussi d’un plaidoyer national et international portant sur le prochain Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme qui se tiendra au mois de novembre prochain où la situation des droits humains au Cameroun sera évaluée

Selon l’un des membres du comité de rédaction du projet : « il s’agit d’une merveilleuse opportunité pour les organisations identitaires locales d’améliorer leur structuration mais aussi leur autonomisation dans la recherche de financement pour se projeter de manière ambitieuse. En outre, les personnes LGBTI devront dorénavant être mieux encadrées à travers les nouvelles techniques de travail et performances que développeront les organisations du projet. »

C’est donc le 9 décembre dernier que l’équipe responsable du projet et l’ambassadeur de l’union européenne ont conclu ce contrat dont le projet devrait débuter en début 2023.

L’auteure de cet article, Courtney Stans, est une journaliste camerounaise qui écrit sous un pseudonyme. Contactez-la à info@76crimes.com.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.