Afrique subsaharienne

Egypte : Les défenseurs africains boycottent pour les droits LGBT

La répression des défenseurs des droits des personnes LGBT a entaché la session de la Commission des droits de l’homme du continent africain qui vient de s’achever.

Par solidarité pour la Coalition africaine des lesbiennes, les défenseurs des droits des personnes LGBTI ont choisi de ne pas honorer la conférence en Egypte de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples. (Photo par Steeves Winner)

Par Steeves Winner

La 64eme session de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) se tenant à Sharm El Sheikh en Egypte a donné mauvaise image à l’organe de défense des droits humains du continent Africain.

Les défenseurs des droits humains ont manifesté leur mécontentement à travers le boycott de cette session en Egypte à cause du caractère homophobe et hostile du régime de ce pays qui occupe actuellement la tête de l’Union Africaine.

Logo de la Coalition africaine des lesbiennes

Logo de la Coalition africaine des lesbiennes

A la fin de la 63eme session de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples qui s’est tenue à Banjul-Gambie en Octobre 2018, la question de l’indépendance de la CADHP avait alors été abordée à cause du retrait du statut d’observateur de la Coalition africaine des lesbiennes (CAL).

Cette décision prise sur décision express du président égyptien, M. Abdel Fatah al-Sisi, a choqué plus d’un parmi les défenseurs des droits humains du continent africain. C’est pourquoi, les défenseurs des personnes LGBTI, avaient alors décidé de boycotter cette 64ème session de la CADHP en Egypte si la situation de la CAL n’était pas revue en considération.

C’est alors qu’au regard du maintien de ladite décision, un mot d’ordre de boycott a été décidé par les défenseurs des droits humains afin de faire part de leur refus de se rendre en Egypte. Ce mot d’ordre fut largement suivi en solidarité avec la CAL.

Les rares défenseurs des droits humains qui avaient décidé de faire route pour l’Egypte ont été confrontés à une série d’obstacles érigés par le régime homophobe du Maréchal Abdel Fatah al-Sisi.

De nombreuses pressions ont été exercées par les autorités égyptiennes, sur les activistes et les défenseurs des droits humains, notamment en termes de refus de délivrance de visas.

Certains témoignages de militants parlent de descentes de la police dans les avions au départ afin de les empêcher de se rendre sur place, à la demande de l’Egypte. Selon un observateur anonyme ayant pris part à cette rencontre continentale : « aucun défenseur égyptien des droits humains n’a été identifié dans la salle de conférence durant toute la durée de la session soit du 24 Avril au 14 Mai 2019 »

Précisons également que, bien qu’étant présents sur les lieux, d’autres défenseurs des droits humains n’ont pas eu de badges d’entrée à la salle de conférence afin de faire part de leur désaccord quant au traitement de la CAL par la CADHP, affirme un honorable juge de la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples, décriant ainsi ce comportement hostile et irrégulier de l’Etat égyptien.

Telle fut l’ambiance dans laquelle s’est tenue la 64ème session de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples qui s’est déroulée en Egypte, au grand dam des militants des droits humains et plus encore des activistes LGBTQI d’Afrique.

L’auteur de cet article, Steeves Winner, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.com.

Le rédacteur de cet article, M. Moïse Manoel, enseigne en Guyane française. Il est en doctorat de sociologie de l’Université des Antilles. Son champ d’études et de recherches sont les homophobies et les néocolonialités dans l’aire du Plateau des Guyanes en Amérique du Sud.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.