Europe

Conflit en Ukraine; une maison protège réfugiés LGBT

Par Colin Stewart, Rédaction en français par Denis LeBlanc

 

Olena Shevchenko (Photo de Facebook)

Olena Shevchenko (Photo de Facebook)

L’organisation de soutien aux LGBT ukrainien, Insight, a ouvert un refuge pour les personnes LGBT qui se sont échappé des zones de conflits à l’est de l’Ukraine et en Crimée.

Olena Shevchenko, directeur général d’Insight, a déclaré que l’organisation a ouvert l’abri dans un appartement de quatre pièces en banlieue de Kiev.

Il héberge actuellement une lesbienne, un homme gai et quatre personnes transgenres, Shevchenko dit. Insight, une organisation féministe et gay ukrainienne qui relie les mouvements des LGBT, féministes et anti-censure, fournit aux réfugiés de la nourriture ainsi que du soutien psychologique, juridique et social.

Insight dit que plus de gens seront logés si plus de ressources étaient disponibles.

Déjà quatre personnes de plus ont demandé de l’aide et on en attend d’autres, Shevchenko a dit, parce que la situation des personnes LGBT dans les régions troublées est de plus en plus désavantagée.

Interior of Insight's Kiev-area safe house (Photo courtesy of Insight)

Intérieur de la maison sécuritaire d’Insight, près de Kiev (Photo d’Insight)

Trouver des propriétaires voulant louer au projet a été difficile, parce que la stigmatisation et la haine envers les LGBT et les réfugiés est élevée, Shevchenko dit.

Insight recherche un soutien financier supplémentaire pour le projet de logement sécuritaire. Pour plus d’informations, contactez Shevchenko à : director@insight-ukraine.com.ua.

Un rapport récent publié au BuzzFeed Ukraine a déclaré:

«La région de l’est de l’Ukraine est conservateur et industriel et n’a jamais été un endroit facile d’être LGBT. À l’époque soviétique, c’était criminel. Aujourd’hui, beaucoup suivent l’Église orthodoxe russe renaissante qui condamne l’homosexualité. Dans les mines de charbon qui animent l’économie défaillante de la région, les pires insultes sont des outrances homophobes brutales. Et alors que les villes de l’Est ont glissé hors du contrôle de Kiev et que le nombre des victimes augmente, de nombreuses personnes LGBT se sentent de plus en plus menacées.

«Lorsque les forces de l’ordre locales ont cessé de travailler ou ont rejoint la cause des séparatistes, les homophobes locaux ont fait leur chemin.» [une femme LGBT dans l’est de l’Ukraine a dit.] «Nous avons peur de parler à la police et nous avons peur de quitter la maison, nous avons peur de ne pas revenir vivants.

«Comme beaucoup de groupes pro-russes, les séparatistes de Donetsk voient les droits des LGBT comme étant fondamentalement incompatibles à la culture Slave et à la vision du monde orthodoxe russe.»

En 2012 et 2013, le parlement de l’Ukraine a considéré une loi contre la «propagande» homosexuelle, comme la Russie, mais ne l’a pas adoptée.

Publicités

Une réflexion sur “Conflit en Ukraine; une maison protège réfugiés LGBT

  1. Pingback: Ouganda: Refugié congolais devient activiste LGBTI | 76 Crimes en français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s