Afrique

Cameroun : Deux enfants enlevées de maman lesbienne

L’ancien père de deux jeunes enfants récemment arrachées des bras de leur mère après avoir conclu qu’elle était lesbienne.

La localisation du quartier Biyem Assi à Yaoundé, Cameroun.

La localisation du quartier Biyem Assi à Yaoundé, Cameroun.

Par Steeves Winner

Harcelée par le père de ses deux jeunes filles, Abs (pseudonyme) dont l’orientation sexuelle a été dévoilée suite à de longues enquêtes menées par son ex conjoint, vit désormais dans la peur et la panique totale dans le quartier Biyem Assi à Yaoundé.

Seule face à de pareilles menaces, Abs se sent abandonnée face à ce calvaire qui se dévoile à ses yeux. A l’âge de 21 ans jusqu’à 28 ans, elle a entretenu une relation sérieuse avec Afer (pseudonyme) avec qui elle a eu deux enfants.

Aujourd’hui âgées de 6 ans et 3 ans, les deux filles vivaient toutes seules avec leur mère, maintenant âgée de 32 ans. Toutes les trois abandonnées par Afer. Abs était alors obligée de se battre afin de pouvoir gagner un peu d’argent pour prendre soin de ses deux filles.

La localisation du Cameroun dans l'Afrique

La localisation du Cameroun dans l’Afrique

Mais aussi, elle s’est mise dans une relation avec une personne de son sexe et se sent bien dans sa peau avec sa nouvelle conjointe avec qui elle a d’ailleurs aménagé.

Tout se passait bien jusqu’au jour-où Afer décide de retrouver cette relation abandonnée et méprisée. Mais à sa grande surprise, il est très surpris de la joie de vivre et de la confiance qui animent désormais son ex conjointe accompagnée de sa compagne.

Intrigué par cette situation, Abs lui apprendra que sa conjointe n’est autre qu’une cousine avec qui elle a choisi aménager afin de renforcer l’encadrement des deux jeunes filles qu’il a abandonné pendant quatre ans déjà.

Insatisfait par cette réponse car sachant que son ex conjointe par le passé avait déjà eu des penchants homosexuels, continuait ses enquêtes en toute discrétion. Il finit alors par découvrir par le biais d’une amie à Abs que : il s’agit de la compagne homosexuelle de Abs et non pas sa cousine.

À ce moment, commence alors le pire pour le couple. Afer ne cesse de menacer les deux filles si jamais il n’obtient pas la garde totale des deux enfants. Au-delà de ces menaces, il a d’ailleurs promis de les dénoncer à la  police si jamais Abs refuse de céder à sa requête.

Ne sachant plus quoi faire, Abs préfère laisser partir les deux jeunes filles avec leur père sous le prétexte d’éviter la prison.

Voilà donc à quoi rime le quotidien des personnes LGBTI au Cameroun, sans droit ni protection, elles sont la risée de tous.

À nos jours, Abs ignore comment vont ses deux jeunes filles. Bien qu’elle connaisse le domicile de son ex copain, elle n’a pas le courage de s’y rendre.

Abs a révélé cette histoire à l’organisation Défenseurs Sans Frontières, qui a décidé de la partager avec Steeves Winner.

Actuellement , la riposte est en préparation pour rencontrer le père des enfants pour une discussion en vue de trouver une solution à ce problème.


Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un activiste pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme. Le contacter à steeves.w@yahoo.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.