Afrique

Des Camerounais verront un film LGBT africain optimiste

The film "Tchindas" focuses on preparations for carnival by a trans community in Cape Verde off the coast of West Africa. (Photo courtesy of Outfest)

Le film « Tchindas » se concentre sur les préparatifs du carnaval par une communauté trans au Cap-Vert au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest. (Photo d’Outfest)

Le documentaire primé « Tchindas », qui présente la communauté des femmes trans du Cap-Vert, sera montré lundi le 17 juillet au Cameroun — sa première fois dans un grand festival du film africain.

La présentation sera à Écrans Noirs, Cameroun, à 16h à l’Institut Goethe à Yaoundé. On le montrera également à Douala, au Cameroun, le samedi 22 juillet prochain, à 20 heures à Douala Bessengué.

Carnival in São Vicente, Cape Verde. (Photo courtesy of Tchindas.com)

Carnaval à São Vicente, Cap-Vert. (Photo de Tchindas.com)

Le film a remporté des prix dans plusieurs festivals de films et a reçu une nomination aux Oscars africains 2016 (AMAA).

Les deux représentations au Cameroun sont deux des très rares projections publiques du film autorisés en Afrique, où telle cinématique est généralement interdite dans la plupart des chaînes de télévision africaines. Dans certains pays, la projection publique des films LGBTI est illégal.

Les projections au Cameroun sont programmées malgré la poursuite de la persécution par le gouvernement des personnes LGBTI en vertu de l’article 347 bis du Code pénal.

Hollywood Reporter a qualifié le film «d’un portrait vérité vif et amoureux». The Guardian l’a nommé l’un des «sept vidéos qui donnent de l’espoir aux droits LGBTI dans le monde».

Il dépeint Tchinda Andrade, l’une des femmes les plus aimées au Cap-Vert, au large de la côte ouest de l’Afrique, surtout après sa sortie en transe dans un journal local en 1998. Depuis, son nom est devenu le terme utilisé par les habitants pour les gens LGBTI Cap-Verdiens. Le pays a été classé par l’Afrobaromètre comme le plus pro-LGBTI  en Afrique, mais il ne reconnaît toujours pas les relations homosexuelles.

Le film, dirigé par Pablo Garcia et le journaliste Marc Serena, a été tourné pendant les jours trépidants avant le carnaval, lorsque l’archipel des îles devient un «petit Brésil», inspiré de la chanteuse la plus acclamée, Cesária Évora (1941-2011), qui a écrit le score du film.

Pour plus d’informations en anglais, des photos et la bande-annonce, visitez www.tchindas.com/en.

Articles connexes (en anglais):

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s