Moyen Orient / Afrique du Nord

Deux hommes du Maroc vites condamnés à 3 ans en prison

Photo of Al Hoceima, Morocco taken August 2004.

Al Hoceima au Maroc (Photo de Wikipedia)

La justice marocaine procède en un temps record pour deux gays du Maroc.

Le tribunal d’Al Hoceima décide de les emprisonner, le 18 décembre, à trois ans de prison pour pratique homosexuelle. Un conseiller municipal et un étudiant seront encellulés par le juge pour la peine maximale prévue par l’article 489 du code pénal.

Le samedi soir le 13 décembre, la gendarmerie arrête les deux hommes sur une route côtière en flagrant délit dans une voiture de la municipalité d’Imzouren, une ville monticole du Rif, à 19 km au sud d’Al Hoceima, sur la côte Méditerranéenne.

Ces hommes seront détenus à la prison locale jusqu’au lundi 14 décembre. Ils se présentent alors devant le procureur du roi au tribunal de première instance. La cour fait son examen de cette affaire le lendemain et rends rapidement son jugement de trois ans lors d’une deuxième comparution en audience le jeudi 18 décembre.

Le Maroc (Carte de Wikipedia Commons)

Le Maroc (Carte de Wikipedia Commons)

Le site de nouvelles Yabiladi.com rapporte que le conseil municipal d’Imzouren a sanctionné le conseiller bien avant que la cour prononce son verdict. Ses fonctions et appartenances municipales furent entièrement suspendues.

Le tribunal de première instance d’Al Hoceima a bien démontré que la justice marocaine pour les homosexuels du Maroc peut agir rondement. Ces condamnés Marocains devront passer trois ans en prison alors que les plaidoiries des étrangers, tel que démontré par le cas du Britannique Ray Cole, sont accueillis favorablement.

Cole fut condamné par une cour de Marrakech à seulement quatre mois de prison le 2 octobre. La clémence s’est certainement appliquée pour Cole car le code pénal du Maroc, à l’article 489, prévoit un peine minimale d’incarcération de 6 mois.

Mais M. Cole a bénéficié d’une campagne menée par des associations pour la défense des droits des gays du Royaume Uni qui menaçaient un boycott des destinations touristiques marocaines. La justice du Maroc a d’ailleurs complètement abandonné les accusations contre Cole, et l’a déporté chez lui. Les Marocains homosexuels, rapidement condamnés, n’auront aucun droit à une considération analogue, et restent sans espoir de clémence.

Clicez ici pour voir tous les articles au sujet du Maroc de notre site 76CrimesFR.com 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s