Afrique

Cameroun: Agression homophobe d’un gay à Bertoua

Meyo Bilounga Audrey dans le passé (Photo de Facebook)

Meyo Bilounga Audrey dans le passé (Photo de Facebook)

Un bourreau homophobe attaque et fait chanter un responsable de l’organisation Health And Human Rights Cameroon. L’attaque l’expulse de son domicile et prive l’association de son siège.

Par Jacks OKE

Dans la nuit du 16 janvier, le directeur administratif et financier de l’organisation Health And Human Rights Cameroon, nommé sieur Krys (pseudonyme), est agressé dans son domicile par un repris de justice aux environs de 2 heures du matin.

La localisation de Bertoua au Cameroun.

La localisation de Bertoua au Cameroun.

D’une orientation sexuelle discrète, le défenseur des droits humains vit depuis plusieurs années déjà dans la ville de Bertoua. Leader communautaire et point de référence sanitaire des personnes LGBTI. D’une réputation grandissante, il fait aujourd’hui l’objet de plusieurs attentions dans la ville, d’où la naissance de plusieurs inimitiés.

Krys déclare :

«  Comment peut-on s’en prendre aux personnes sans défense ? Tout le monde a droit à la vie »

C’est de ce fait que, dans la nuit du 16 janvier 2017 aux environs de 2 heures du matin, pendant que Krys est endormi. Meyo Bilounga Audrey, le repris de justice, s’avance vers son domicile.

Arrivé sur le lieu, armé d’un poignard, le bourreau qui s’est au préalable bien informé sur sa cible, commence à hurler son nom tout en défonçant sa porte : « Homo! Pedé! Ouvres ta porte! Je sais que tu es là! Association de diables! »

Il faut noter que, le lieu d’habitation de la victime sert également de lieu de rencontres des bénéficiaires LGBTI et de réunions pour l’association Health And Human Rights Cameroon (2HRC) car n’ayant pas encore de siège.

D’un réveil brutal, la victime pris de panique, se met à négocier avec le bourreau après avoir ouvert la porte. Ne voulant pas céder à la requête d’une somme émise par le bourreau d’un montant de 250.000 francs CFA (380 euros), il subit une sévère bastonnade. Par la suite, le bourreau le rassure qu’il prendra la peine d’informer toute sa famille et ses collègues de son orientation sexuelle après l’avoir poignardé (ce qui n’était qu’une menace).

À ce moment, la victime qui possède une somme de 83 000 francs CFA (126 euros) dans son compte Orange Money, passe son téléphone et son mot de passe au bourreau qui effectue un transfert vers son compte. Insatisfait du montant, Meyo replonge Krys dans la bastonnade. À bout de souffle, la victime lui apprend qu’il détient une bonne somme d’argent chez un ami et qu’ils doivent s’y rendre pour la récupérer.

S’étant mis en route, à la vue d’une patrouille de gendarmes la victime commence à crier à l’aide.  Meyo prend fuite en amenant avec lui son téléphone, son ordinateur et ses clés en faisant la promesse de revenir lui régler son compte.

Les gendarmes tenus aux faits, une plainte a été déposée contre la personne inconnue. Mais plus tard sa véritable identité sera connue. Les enquêtes continuent en cours jusqu’à ce jour.

Cependant, la victime est dorénavant déclarée persona non grata dans le quartier suite  aux informations relatives à son orientation sexuelle. Pour le moment, il se fait héberger par un ami, n’ayant pas de revenu pour prendre un cadre dans une cité sécurisée.

Tout terrifié, la victime et tous les autres défenseurs de l’organisation 2HRC vivent désormais dans la peur et un traumatisme avancé. Par ricochet, l’association n’a plus de lieu de rencontre pour leurs bénéficiaires.

À cet effet, Krys déclare :

« Comment protéger les personnes vulnérables si notre propre sécurité  n’est pas assurée ? »

Articles connexes dans ce blog:

 

Publicités

6 réflexions sur “Cameroun: Agression homophobe d’un gay à Bertoua

  1. C’est beaucoup trop triste d’apprendre de telles nouvelles, encore au Cameroun. Un jour, votre beau pays sera enfin libre de ces homophobes qui sèment la terreur. Vous êtes de très braves gens de travailler comme gays dans cet environment. Les gens de Bertoua doivent se reconstituer rapidement; demandez des fonds d’urgence aux plus grandes villes du pays. J’espère bien que Krys se rétablira aussitôt que possible.

  2. Pingback: Poursuite d’une lesbienne camerounaise | 76 Crimes en français

  3. Pingback: Surprises en flagrant délit : 1 lesbienne au cachot et 1 en fuite | 76 Crimes en français

  4. Pingback: Expulsé du domicile familial à 13 ans à cause de son ressenti | 76 Crimes en français

  5. Pingback: Cameroun: Victime d’agression à cause d’un appel amoureux | 76 Crimes en français

  6. dommage moi qui cherche un pays accueillant pour mes derniers jours , alors que je viens de quitter la tunisie ou certains imams demandent de brûler les gays et j en passe . que se passe t il au cameroun un si beau pays . merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s